3
La Paroisse
Message de notre curé aux chrétiens de la Paroisse Notre Dame de la Bidassoa Hendaye, Béhobie et Biriatou
Message de notre curé aux chrétiens de la Paroisse Notre Dame de la Bidassoa Hendaye, Béhobie et Biriatou

| Joëlle.Tzidikmann

Message de notre curé aux chrétiens de la Paroisse Notre Dame de la Bidassoa Hendaye, Béhobie et Biriatou

"... , je m’invite chez vous en quelque sorte et je m’assieds à votre table pour vous écouter et vous transmettre quelques mots d’homme, de frère et de prêtre,... "

Bien chers paroissiennes et paroissiens,

enfants, jeunes et adultes,

personnes seules ou en famille, 

 

Vendredi soir, le pape François adressait un message plein de tendresse à ses concitoyens d’Italie et du monde. Bien sûr, nous n’oublions pas sa belle célébration et sa bénédiction exceptionnelle Urbi et Orbi du vendredi précédent qui a été un grand réconfort et une piqûre de rappel pour notre foi et notre espérance aujourd’hui quelque peu malmenées. 

 

De mon côté, je viens auprès de vous en ce début de Semaine Sainte, je m’invite chez vous en quelque sorte et je m’assieds à votre table pour vous écouter et vous transmettre quelques mots d’homme, de frère et de prêtre, et c’est tout un en moi, vous le savez.

 

Oui, mes oreilles et mon cœur vous écoutent, pourtant cela fait au moins trois semaines que je n’ai pas entendu le son de votre voix, ni communié à vos prières et vos chants dans nos églises… pourtant, curieusement, j’ai la conviction profonde de pas être déconnecté de vous : chaque jour par la pensée, ce que je sais de vos vies, ce que nous vivons en paroisse mais aussi au cœur de la cité, tout cela est déposé sur ma patène et dans mon calice lors de la messe matinale à Saint-Vincent, toutes portes fermées ; l’hostie est faite de tout le dynamisme de vos vies, votre force à franchir les difficultés, votre amour pour les vôtres et les autres, votre foi ardente en Dieu, votre confiance en la Vierge Marie et en nos Saints patrons, sainte Anne, saint Jacques, saint Vincent, saint Martin… c’est aussi le pain de la générosité et du professionnalisme de celles et ceux qui s’exposent pour soigner cette pandémie et pour garantir les service essentiels de la société comme autant de héros de chaque jour, de chaque heure, et ils sont de chez nous ; le calice contient le vin de vos souffrances, vos blessures souvent anciennes, vos difficultés à aimer et à être aimés, vos soucis de parents et de grands-parents, vos inquiétudes sur l’avenir, le poids des questions matérielles qui vous fait compter et recompter ce qui entre et ce qui sort, vos moments de doutes et de manques de foi, vos pannes d’espérance et de charité… c’est aussi le vin amer de ceux qui souffrent et souffriront des restrictions économiques et de leurs conséquences familiales et sociales, de celles et ceux qui regardent leur profession et leur avenir avec grande préoccupation.

En offrant au Seigneur cette hostie et ce calice, c’est toute votre vie que j’ai la joie et la charge de lui présenter, sachant qu’il l’accueillera en action de grâce parce qu’elle est la matière même du Corps et du Sang de son Fils dans l’Eucharistie. Vos vies sont « eucharistiées » quand elles sont « mêlées » à la vie du Seigneur Jésus Christ, en une alliance qui culminera au ciel.

 

Et cette Semaine, dans le grand silence de plus en plus pesant de nos rues et de nos quartiers, nous saurons entendre les pas du Christ qui portera sa croix, qui portera nos croix, pas uniquement celle des chrétiens mais de toutes les populations habitant sur nos communes. Oui, les pas du Christ lent, regardant chacun, scrutant avec tendresse le cœur de chacun, et prenant sur lui tout ce qui est lourd de vie et de sens. Vous les entendrez, vous aussi, les pas du Christ chaque fois que vous croiserez vos frères et sœurs ou que vous les écouterez par téléphone ou par les réseaux sociaux. Car il est venu naître, parler, marcher, souffrir et mourir pour vous, pour eux.

 

Et le premier jour de la semaine prochaine, sera le beau dimanche de Pâques, de la victoire du Seigneur sur la mort, de la joie de la résurrection. Notre folle espérance ! Notre audace de chrétiens qui nous fait nous lever avec le Christ même quand la vie est lourde et la croix écrasante. Rien ne pourra nous séparer de l’amour du Christ et de sa Vie Nouvelle ! Ce n’est pas un amour à l’eau de rose, un amour de feuilletons télévisés, non, L’Amour du Dieu Père-Fils-Esprit Saint nous est donné à profusion et aucun cataclysme, déluge ou virus ne pourra l’anéantir, même pas la mort de notre corps et de ceux que nous aimons. Résurrection ! 

 

Allez ! Mes amis, mes frères et mes sœurs, vivez, vivons à plein cette Semaine Sainte, en cette année exceptionnelle d’inquiétude mais aussi de prises de consciences et de foi renouvelée quoiqu’éprouvée !

 

J’ai hâte de vous revoir rassemblés et de vous donner le Corps du Christ et sa Parole vivante ; hâte aussi de continuer à bâtir avec vous ce que le Seigneur désire pour notre paroisse et nos cités, de mieux en mieux et de plus en plus. Patience ! Il nous a dit : « Je suis avec vous, tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »

 

Bien avec vous tous par la pensée et la prière,

Votre curé qui vous bénit,

Jean-Marc Lavigne +

Répondre à () :


Captcha
Cailliau alain | 06/04/2020 11:16

Monsieur le curé, merci pour votre message et vos prières. Merci de tous nous déposer dans la patène et le calice. Je rends grâce au Seigneur avec l'Esprit-Saint pour que Son Amour infini remplisse notre coeur à tous. Nous avons besoin de votre soutient dans chaque célébration journalière. Sachez que nous prions tous les jours à l'unissons pour notre Berger. Que cette semaine Sainte, nous fasse vivre la passion du Christ et qui nous permettra de mieux partager la résurrection de notre Seigneur Jésus-Christ. De tous coeur avec vous par nos prières.

Barthés | 07/04/2020 18:21

Grand Merci pour votre chaleureux et bienveillant message. Entré chez nous..... Nous nous unissons à vos prières tout au long de cette Semaine Sainte afin de nous préparer au mieux pour accueillir et chanter tous ensemble, avec allégresse, la résurrection de notre Bien Aimé Seigneur.

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription