0
Dans la foi
Méditation du Lundi Saint 6 avril 2020
Méditation du Lundi Saint 6 avril 2020

| ND de la Bidassoa

Méditation du Lundi Saint 6 avril 2020

Un parfum de grande valeur ...

l.png
l.png ©
l.png
Lundi Saint.png
Lundi Saint.png ©
Lundi Saint.png

ÉVANGILE DU JOUR - (Jn 12, 1-11)

Six jours avant la Pâque,
Jésus vint à Béthanie où habitait Lazare,
qu’il avait réveillé d’entre les morts.
On donna un repas en l’honneur de Jésus.
Marthe faisait le service,
Lazare était parmi les convives avec Jésus.

Or, Marie avait pris une livre d’un parfum très pur
et de très grande valeur ;
elle répandit le parfum sur les pieds de Jésus,
qu’elle essuya avec ses cheveux ;
la maison fut remplie de l’odeur du parfum.
Judas Iscariote, l’un de ses disciples,
celui qui allait le livrer,
dit alors :
« Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum
pour trois cents pièces d’argent,
que l’on aurait données à des pauvres ? »
Il parla ainsi, non par souci des pauvres,
mais parce que c’était un voleur :
comme il tenait la bourse commune,
il prenait ce que l’on y mettait.
Jésus lui dit :
« Laisse-la observer cet usage
en vue du jour de mon ensevelissement !
Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous,
mais moi, vous ne m’aurez pas toujours. »

Or, une grande foule de Juifs apprit que Jésus était là,
et ils arrivèrent, non seulement à cause de Jésus,
mais aussi pour voir ce Lazare
qu’il avait réveillé d’entre les morts.
Les grands prêtres décidèrent alors
de tuer aussi Lazare,
parce que beaucoup de Juifs, à cause de lui,
s’en allaient, et croyaient en Jésus.

 

COMMENTAIRE de l'Évangile

 

Le geste de Marie est certainement admirable mais il est d’abord étonnant : pourquoi une telle dépense ? Quel sens à ce geste qui est à la limite de la décence ? Pourquoi Marie elle-même ne parle-t-elle pas ? 

Nous le savons, dans notre vie, il y a des moments où nos mots ne suffisent plus à exprimer ce que nous ressentons ; c’est probablement ce qui arrive ici à Marie, qui manifeste, dans ce geste inattendu, sa gratitude à Jésus pour la résurrection de son frère.

Marie certainement aussi a senti le drame qui se joue dans le cœur de son ami, Jésus, prêt à donner sa vie par amour pour les hommes. 

Marie a ainsi su exprimer à Jésus ses sentiments et ses inquiétudes de la plus belle des manières, dans ce geste bien plus puissant que tous les discours qui auraient pu être formulés. 

Depuis trois semaines, pour beaucoup d’entre nous, nous vivons un temps d’épreuve où les tensions peuvent aussi monter et c’est sans doute normal. De quelle manière exprimons-nous ce que porte notre cœur à Jésus ? 

Dans ma prière mais aussi dans des petits actes concrets, je peux lui exprimer mon amour et unir aujourd’hui mon épreuve à la sienne.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription