0
Catéchèse
Journée « KM de Soleil » - La solidarité, expérimentée par nos enfants – 1e étape vers le baptême pour Sarah © ND Bidassoa

| ND de la Bidassoa

Journée « KM de Soleil » - La solidarité, expérimentée par nos enfants – 1e étape vers le baptême pour Sarah

 

 

D I F F E R E N T S

T O U S  F R E R E S

Handicaps et 

vivre-ensemble


 

Sur la même ligne que l'année dernière, « Différents - tous frères », la campagne des KM de Soleil de cette année a permis à nos enfants de « se mettre » en situation de handicap, tout en jouant, et ainsi porter un regard attentif aux besoins des personnes ainsi touchées avec le thème « Handicaps et vivre-ensemble »

Une petite vidéo leur a expliqué ce qu'était l'autisme et comment il fallait se comporter avec un enfant atteint de se trouble.

Une autre vidéo était un exemple de ce que le Secours Catholique faisait de l'argent récolté lors des journées KM de Soleil. Pour notre exemple, l'achat de matériel didactique pour le développement psychomoteur d'enfants de familles très pauvres en Bolivie, à Villa Montes, au centre Jean-Paul II.

Malheureusement, beaucoup de nos enfants étaient en classe de neige et notre « tirelire » n'a pas atteint la somme des années passées, alors que plusieurs familles ont offert plus que ce qui était conseillé. Qu'elles en soient vivement remerciées !

Nous avons récolté 155,80 €, par l'offrande de la valeur d'un repas de cantine alors que nous avons, tous, jeûné avec : riz blanc, pain, pomme ou banane. Pour la plupart, les enfants jouent le jeu étonnamment bien !

Quant aux petit(e)s « étourdi(e)s, ils peuvent toujours amener leur part à la prochaine rencontre de caté !

Un très beau chant, « Comme un bateau sans voile », interprété par des enfants, appelle à venir en aide aux personnes handicapées, en l’occurrence aux enfants.

Nos enfants ont exprimé leur accord en décorant et en fabriquant un petit bateau de papier qu'ils ont offert pendant la célébration.

Les enfants sont futuristes ! - Pour les aveugles, il faudrait inventer des « lunettes-oreillettes-décodeuses" d'obstacles sur les trottoirs, et qui les signaleraient verbalement ; et autres « ingéniosités » !

Mais les enfants ont surtout compris qu'il était indispensable d'aimer. L'abbé Jean-Marc, pendant la célébration, leur a bien dit que le pire des handicaps était celui des cœurs durs, sans amour.

Sarah, 8 ans, quelque peu impressionnée, a formulé son souhait de recevoir le baptême et nous avions ainsi la joie d'avoir avec nous ses parents et ses deux grand-mères.

Petits et grands avons passés un excellent après-midi solidaire et fraternel.

Les enfants s'installent pour un pique-nique très spécial
© ND Bidassoa
L'abbé Jean-Marc va prendre place avec les enfants
© ND Bidassoa
Le bénédicité
© ND Bidassoa
***
© ND Bidassoa
L'abbé Jean-Marc au même régime que les enfants !
© ND Bidassoa
Trois KG de riz : tout a été avalé !
© ND Bidassoa
Distribution du pain : 33 baguettes !
© ND Bidassoa
Environ une centaine de pommes et une trentaine de bananes pour ceux qui ont appareil dentaire
© ND Bidassoa
et partage des bananes en trop
© ND Bidassoa
Récréation dans le vent mais une température bien agréable
© ND Bidassoa
***
© ND Bidassoa
Regroupement pour le temps de réflexion
© ND Bidassoa
Chaque enfant a reçut un "Carnet de bord" avec les quatre handicaps les plus connus
© ND Bidassoa
***
© ND Bidassoa
Exemple de jeu : un aveugle et son guide, uniquement à la voix
© ND Bidassoa
Les autres enfants se placeront en "obstacles" à contourner
© ND Bidassoa
Beaucoup de petits guides ont tendance à accompagner leur voix par un geste que l'aveugle ne voit pas !
© ND Bidassoa
Bonne humeur garantie !
© ND Bidassoa
Atelier "Sourd" - ce jeune homme, ayant un oncle sourd-muet, a complété le signe "bonjour" du carnet de bord, par "merci" ; le 1e part des lèvres, le 2e, du menton.
© ND Bidassoa
Chacun a noté dans son carnet (les deux petits de l'ACE, aidés pour l'écriture) ce qu'il retenait de l'atelier ou ce qu'il souhaitait pour aider les handicapés
© ND Bidassoa
***
© ND Bidassoa
Les petits bateaux "ex-voto"
© ND Bidassoa
***
© ND Bidassoa
Le temps de célébrer
© ND Bidassoa
Les garçons vont offrir leur bateau ; les filles, plus nombreuses, suivront
© ND Bidassoa
***
© ND Bidassoa
Après l’Évangile de la guérison du paralytique, nous avons chanté : "Je chanterai le nom du Seigneur toujours et partout !"
© ND Bidassoa
Echange entre l'abbé et les enfants
© ND Bidassoa
***
© ND Bidassoa
***
© ND Bidassoa
***
© ND Bidassoa
Voici le moment venu pour Sarah ; l'abbé Jean-Marc explique qu'il va dire des prières rituelles pour cette étape
© ND Bidassoa
***
© ND Bidassoa
Sarah dit pourquoi elle demande le baptême
© ND Bidassoa
***
© ND Bidassoa
Christophe et Sonia ont rejoint leur fille
© ND Bidassoa
Sarah reçoit du prêtre le signe de Croix sur le front
© ND Bidassoa
Puis ses parents le traceront à leur tour
© ND Bidassoa
Puis l'abbé Jean-Marc tracera le signe de Croix sur les yeux, les oreilles, la bouche, le cœur de Sarah pour voir, entendre, parler, aimer comme Jésus et sur les épaules, pour avoir la force de Jésus
© ND Bidassoa
***
© ND Bidassoa
Et comme nous sommes heureux que Sarah entre dans la grande famille des chrétiens : "Je chanterai le nom du Seigneur, toujours et partout !"
© ND Bidassoa
L'abbé Jean-Marc donne à Sarah une petite Croix
© ND Bidassoa
***
© ND Bidassoa
Sarah reçoit le Nouveau Testament afin qu'elle y puise tout pour pour suivre Jésus
© ND Bidassoa
Notre petite sœur, Sarah, entourée de ses grand-mères, Maman et Papa, Père et catéchiste ; tous heureux !
© ND Bidassoa

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription