4
Les Hendayais, ailleurs
Huit ans de séparation d'avec ma famille et, enfin, retour en Equateur !
Huit ans de séparation d'avec ma famille et, enfin, retour en Equateur !
© Evy Duval

| ND de la Bidassoa 967 mots

Huit ans de séparation d'avec ma famille et, enfin, retour en Equateur !

Toute première rencontre de Léa et Angela avec leur famille équatorienne

Rencontre avec des sinistrés du tremblement de terre

" C'est avec inquiétude et exitation que mes filles et moi-même avons entrepris ce grand et long voyage car cela fait plus de huit ans que je n'étais pas retournée en Equateur, mon pays d'origine, et que Léa, 7 ans et Angéla, 5 ans, n'ont jamais vu leur famille maternelle (si ce n'est par internet).

Nous sommes parties en bus jusqu'à Madrid où nous avons pris l'avion pour Miami puis de là, un autre avion pour Guayaquil, ville où je suis née et où vit ma famille. Treize heures de voyage sans compter les escales, ce qui fait en réalité un jour entier (24h) de voyage. Mais la joie de revoir ma famille et mes amies, pour moi, et celle de faire leur connaissance, pour mes filles, nous fait oublier toute fatigue !

Nous arrivons le 13 juin à minuit à l'aéroport José Joaquín de Olmedo de Guayaquil. Mes parents et ma soeur nous attendent les bras grand ouverts et avec un sourrire magnifique ! Léa et Angela courent se jeter dans leur bras et j'en fait de même alors que je pleure de bonheur depuis que je les ai aperçus !.... Nous n'en finissons plus de nous embrasser et ni de pleurer de joie. C'est un moment exceptionnel où le coeur saute d'émotion !

Mes parents nous ont préparé une belle et grande chambre ; à cause du décalage horaire, je n'ai senti un petit rayon de soleil sur le visage qu'à midi, le lendemain ! Mes filles continuent de dormir. Je trouve ma mère en cuisine qui me dit : "Buenos dias hija querida ! pourquoi te lèves-tu déjà ? - après ce long voyage, reposes-toi encore !" - Je la prends dans mes bras et je l'embrasse longtemps : "Je suis trop heureuse d'être avec toi, je ne veux pas perdre de temps à dormir !" - Et nous pleurons encore toutes les deux !

Nous avons plein de choses à faire !

Mais en premier, nous sommes allées remercier Dieu, dans une église, pour notre arrivée en Equateur. Nous avons visité mes oncles, frères de mon père. J'ai présenté mes filles aux religieuses de la communauté Saint Pierre Claver, à Daule (ville à 45 mn de Guayaquil) qui , malgrè la distance qui nous sépare, sont toujours mes amies.

Nous sommes allées, nous recueillir au sanctuaire de Sainte Narcisse de Jésus Martillo Moran, sainte très aimée en Equateur et pour laquelle mon papa (coïncidence, nous portons aussi le nom de Moran !) a une grande dévotion.

Dès le premier week-end, avec mon père et ma soeur, nous avons accompli une mission qui me tenait à coeur et à laquelle ont participé mes amies de France de "La prière des mères" ainsi que d'autres paroissiennes.

Avec l'argent récolté, nous avons acheté des produits de première nécessité pour les porter à des sinistrés du grand tremblement de terre. Laissant les quatre enfants à ma mère par sécurité, nous nous sommes rendus dans la province de Manabi, très atteinte par le séisme. Après 4 heures de voiture, nous sommes arrivés à Portoviejo où nombre de familles sont toujours sans maison et "vivent" sous des tentes, dans un grand dénuement. J'avais aussi amené de France des vêtements auxquels se sont ajoutés des dons équatoriens. Cela a été un moment très fort !

Pusi nous avons continué nos vacances. Ma soeur nous a fait visité la belle ville de Guayaquil qui s'est beaucoup agrandie et modernisée en huit ans !

Les quatre enfants ont beaucoup aimé visiter un très beau parc animalier ; nous avons passé un week-end à la plage de Salinas sur l'océan Pacifique ; nous avons rencontré tous les membres de la famille qui nous ont reçues comme des reines ! - J'ai une soeur aînée, Sally, qui vit à New York, la seule que nous n'avons pas pu embrasser.

Mais en même temps que tout cela, nous étions tous les jours connectées avec Christophe, mon époux et papa de Léa et Angela, resté  travailler en France !

De loin et en famille, nous soutenions la France lors de l'Euro !

Pour finir nos vacances, nous avons fait une excursion très réputée et touristique : "La narriz del Diablo", montagne en forme de nez et où périrent un grand nombre d'ouvriers pour la construction d'une voie ferrée, la plus extraordinaire du monde !

Après un voyage de 4 heures en bus, nous avons pris le train panoramique à Alausi pour un voyage magnifique et très impressionnant en pleine Cordilière des Andes !

Vient le moment de faire les valises pour le retour en France ! Pour les au revoirs, mon cousin, dans la famille de mon père, nous reçoit pour une belle fête familiale autour d'un très bon barbecue !

Mes filles, tout comme moi, avons le coeur gros en pensant à la séparation ; cela va être très dur !

Nous nous embrassons beaucoup les uns, les autres en espérant pouvoir renouveller, dans un temps pas trop lointain et avec l'aide et la miséricorde de Dieu, cette magnifique expérience vécue en tant que fille, épouse liée en pensée avec Christophe et mère. Je garderais toujours dans mon coeur tous ces précieux moments de bonheur vécus avec mes filles pendant un mois.

Merci à Dieu et à notre Seigneur Jésus, merci à ma famille équatorrienne qui nous a fait vivre le meilleur de la vie, c'est à dire l'amour et l'unité !

J'espère que toutes les personnes qui, comme moi, vivent loin de leur famille, pourront aussi les revoir dans leur pays d'origne car c'est un grand trésor que de retrouver ses racines.

Merci mon Dieu !... merci mon bel Equateur ! "

Everling Duval

 

Edelberto, mon père ; Sally, ma mère ; Mariuxi, ma sœur cadette et ses fils Axel et Santiago
Edelberto, mon père ; Sally, ma mère ; Mariuxi, ma sœur cadette et ses fils Axel et Santiago © Evy Duval
Edelberto, mon père ; Sally, ma mère ; Mariuxi, ma sœur cadette et ses fils Axel et Santiago
***
*** © internet
***
Arrivée à Guayaquil ; enfin les bras de ma maman !
Arrivée à Guayaquil ; enfin les bras de ma maman ! © Evy Duval
Arrivée à Guayaquil ; enfin les bras de ma maman !
Angela et son grand-père
Angela et son grand-père © Evy Duval
Angela et son grand-père
Léa et Angela et leur grand-mère
Léa et Angela et leur grand-mère © Evy Duval
Léa et Angela et leur grand-mère
et avec ma sœur
et avec ma sœur © Evy Duval
et avec ma sœur
Promenade dans Guayaquil - La nuit tombe dès 19h en Équateur - C'est le moment de sortir, la chaleur diminuant.
Promenade dans Guayaquil - La nuit tombe dès 19h en Équateur - C'est le moment de sortir, la chaleur diminuant. © Evy Duval
Promenade dans Guayaquil - La nuit tombe dès 19h en Équateur - C'est le moment de sortir, la chaleur diminuant.
***
*** © Evy Duval
***
Léa et ses cousins
Léa et ses cousins © Evy Duval
Léa et ses cousins
***
*** © Evy Duval
***
Quatre petits cousins réunis pour la première fois de leur vie
Quatre petits cousins réunis pour la première fois de leur vie © Evy Duval
Quatre petits cousins réunis pour la première fois de leur vie
Soirée foot
Soirée foot © Evy Duval
Soirée foot
Tous pour la France !
Tous pour la France ! © Evy Duval
Tous pour la France !
Portoviejo sinistré - des tentes sur l'emplacement des immeubles effondrés et déblayés
Portoviejo sinistré - des tentes sur l'emplacement des immeubles effondrés et déblayés © Evy Duval
Portoviejo sinistré - des tentes sur l'emplacement des immeubles effondrés et déblayés
Avec mon père et ma sœur , nous avons préparé des sacs correspondant au nombre d'enfants par famille
Avec mon père et ma sœur , nous avons préparé des sacs correspondant au nombre d'enfants par famille © Evy Duval
Avec mon père et ma sœur , nous avons préparé des sacs correspondant au nombre d'enfants par famille
***
*** © Evy Duval
***
***
*** © Evy Duval
***
***
*** © Evy Duval
***
***
*** © Evy Duval
***
La police est présente en journée pour que ceux qui ont du travail puissent s'y rendre sans risque d'être dépouillé du peu qu'ils ont !
La police est présente en journée pour que ceux qui ont du travail puissent s'y rendre sans risque d'être dépouillé du peu qu'ils ont ! © Evy Duval
La police est présente en journée pour que ceux qui ont du travail puissent s'y rendre sans risque d'être dépouillé du peu qu'ils ont !
Quelques vues sur les dégâts
Quelques vues sur les dégâts © Evy Duval
Quelques vues sur les dégâts
***
*** © Evy Duval
***
***
*** © Evy Duval
***
***
*** © Evy Duval
***
***
*** © Evy Duval
***
Masque recommandé sur certains sites
Masque recommandé sur certains sites © Evy Duval
Masque recommandé sur certains sites
le déblayage se poursuit
le déblayage se poursuit © Evy Duval
le déblayage se poursuit
Mais.... " PORTOVIEJO SE LÈVE AVEC UNE ÂME D'ACIER "
Mais.... " PORTOVIEJO SE LÈVE AVEC UNE ÂME D'ACIER " © Evy Duval
Mais.... " PORTOVIEJO SE LÈVE AVEC UNE ÂME D'ACIER "
Grande joie de revoir mes amies, les sœurs de la communauté de saint Pierre Claver - Ici nous sommes avec sœur Omaira.
Grande joie de revoir mes amies, les sœurs de la communauté de saint Pierre Claver - Ici nous sommes avec sœur Omaira. © Evy Duval
Grande joie de revoir mes amies, les sœurs de la communauté de saint Pierre Claver - Ici nous sommes avec sœur Omaira.
Notre Dame de Lourdes en Equateur
Notre Dame de Lourdes en Equateur © Evy Duval
Notre Dame de Lourdes en Equateur
Sanctuaire de sainte Narcisse de Jésus
Sanctuaire de sainte Narcisse de Jésus © Evy Duval
Sanctuaire de sainte Narcisse de Jésus
Narcisa de Jesús Martillo Morán, 1832-1869 - Une vie de dévouement toute tournée vers Jésus
Narcisa de Jesús Martillo Morán, 1832-1869 - Une vie de dévouement toute tournée vers Jésus © Evy Duval
Narcisa de Jesús Martillo Morán, 1832-1869 - Une vie de dévouement toute tournée vers Jésus
Un petit commerce de Portoviejo
Un petit commerce de Portoviejo © Evy Duval
Un petit commerce de Portoviejo
Autre lieu de promenade du soir à Guayaquil, ville moderne et très soignée
Autre lieu de promenade du soir à Guayaquil, ville moderne et très soignée © Evy Duval
Autre lieu de promenade du soir à Guayaquil, ville moderne et très soignée
***
*** © Evy Duval
***
***
*** © Evy Duval
***
Toute petites sous les grands palmiers
Toute petites sous les grands palmiers © Evy Duval
Toute petites sous les grands palmiers
Visite du Parc Historique de Guayaquil (et animalier)
Visite du Parc Historique de Guayaquil (et animalier) © Evy Duval
Visite du Parc Historique de Guayaquil (et animalier)
***
*** © Evy Duval
***
***
*** © Evy Duval
***
Alausi - Ville départ du train " La nariz del Diablo "
Alausi - Ville départ du train " La nariz del Diablo " © Evy Duval
Alausi - Ville départ du train " La nariz del Diablo "
Des lettres comme supports pour la promotion du site
Des lettres comme supports pour la promotion du site © Evy Duval
Des lettres comme supports pour la promotion du site
***
*** © Evy Duval
***
Comme elle ressemble à Léa cette paysanne équatorienne avec son troupeau, son dos chargé et sa bêche ?....
Comme elle ressemble à Léa cette paysanne équatorienne avec son troupeau, son dos chargé et sa bêche ?.... © Evy Duval
Comme elle ressemble à Léa cette paysanne équatorienne avec son troupeau, son dos chargé et sa bêche ?....
Et ne ce paysan à Santiago ?
Et ne ce paysan à Santiago ? © Evy Duval
Et ne ce paysan à Santiago ?
***
*** © Evy Duval
***
Un train panoramique a remplacé le train d'origine où les passagers montaient même sur le toit !
Un train panoramique a remplacé le train d'origine où les passagers montaient même sur le toit ! © Evy Duval
Un train panoramique a remplacé le train d'origine où les passagers montaient même sur le toit !
la montagne "La nariz del diablo" (narines dirigées vers l'horizon)
la montagne "La nariz del diablo" (narines dirigées vers l'horizon) © Evy Duval
la montagne "La nariz del diablo" (narines dirigées vers l'horizon)
***
*** © Evy Duval
***
La joyeuse équipée
La joyeuse équipée © Evy Duval
La joyeuse équipée
***
*** © Evy Duval
***
***
*** © Evy Duval
***
***
*** © Evy Duval
***
Grande fête chez mon oncle avant notre départ
Grande fête chez mon oncle avant notre départ © Evy Duval
Grande fête chez mon oncle avant notre départ
***
*** © Evy Duval
***
" Papa, Maman, vous êtes toujours dans mon cœur "
" Papa, Maman, vous êtes toujours dans mon cœur " © Evy Duval
" Papa, Maman, vous êtes toujours dans mon cœur "

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription