0
La Paroisse
Homélie du 1e dimanche de l'Avent
Homélie du 1e dimanche de l'Avent
© 1e dimanche de l'Avent 2019

| Jean Marc Lavigne

Homélie du 1e dimanche de l'Avent

"L’Avent doit devenir pour nous un style de vie, une attitude constante d’imagination créatrice et d’espérance permanente."

avent.jpg
avent.jpg ©
avent.jpg

Premier dimanche de l’AVENT A

 

           Nous commençons aujourd’hui le temps de l’Avent, début d’une nouvelle année liturgique et surtout temps de préparation à la grande fête de Noël. 

Depuis plusieurs semaines déjà, les commerçants affichent leurs décorations et nous entrons dans une période de consommation effrénée. 

 

À travers nos nombreuses occupations, nous risquons d’oublier l’aspect profondément chrétien qui nous interpelle et nous invite à créer un espace pour Dieu dans nos vies de tous les jours. 

Sinon, nous risquons de faire comme les gens de Bethléem : « Il n’y avait plus de place pour Marie, Joseph et l’enfant dans l’auberge » (Luc), dans cette autre auberge qu’est notre vie.

 

           Le Christ résume l’attitude superficielle qui nous guette en nous comparant aux gens qui vivaient au temps de Noé :« Avant le déluge, on mangeait et on buvait, on prenait femme et on prenait mari... Les gens ne se sont doutés de rien, jusqu’à ce que survienne le déluge qui les a tous engloutis. »

           Jésus ne dit pas que les gens étaient mauvais ou immoraux au temps de Noé. Ce sont des hommes et des femmes qui respiraient la joie de vivre ! 

           Ils s'occupaient des besoins tout à fait normaux de la vie, sans arrière-pensée. Que peut bien leur reprocher le Seigneur ?  

           Jésus leur reproche la superficialité de leur attitude. Ils ont l'air de croire que leur vie terrestre durera toujours et ils oublient la fragilité de la condition humaine.

 

            Comme au temps de Noé, l'humanité aujourd'hui est comme anesthésiée. Le progrès matériel tend à nous endormir. 

           On croit que le monde dans lequel nous vivons n’aura pas de fin, jusqu'au jour où survient le réveil d'autant plus brutal qu'on était inconscient de tel ou tel danger ; d’un certain déluge qui soudain nous submerge.

           

           Dans nos vies, souvent les projets qui nous tiennent à cœur et qui ont été construits avec beaucoup de peine, s’effondrent dans un instant : la compagnie où nous travaillons transporte ses usines en Chine ou en Amérique latine, une maladie soudaine nous frappe dans la force de l’âge, un accident nous rend invalide et incapable de gagner notre vie, un être aimé disparaît sans avertissement. 

Le Christ alors nous alerte ; il nous dit aujourd’hui : « Veillez et soyez prêts » car vous ne savez pas quand ces événements peuvent se produire. Car c’est dans ces évènements que le Fils de l’homme viendra ; que le Seigneur nous visitera.

 

           Le chrétien doit rester éveillé et se préparer à toutes les éventualités, non pas par crainte ou par peur, mais parce qu’il veut utiliser le temps à sa disposition pour construire une société plus juste, plus humaine et plus fraternelle. La « venue du Seigneur » sera alors une visite attendue et non subie. 

 

           On peut dire alors que la période de l’Avent ne se limite pas aux quatre semaines de préparation à Noël.    

L’Avent doit devenir pour nous un style de vie, une attitude constante d’imagination créatrice et d’espérance permanente. Malgré tous les problèmes, toutes les calamités, toutes les maladies, nous savons que la vie vaut la peine d’être vécue et que la mort n’est pas la fin de tout. L’Avent nous donne une raison de vivre, une raison d’aimer et d’espérer « maintenant ». C’est une invitation à construire un monde meilleur, selon le désir de Dieu.

 

           A ce propos, il est bon de réfléchir sur ce superbe verset de la première lecture d’aujourd’hui, verset imagé exprimant la paix voulue par Dieu : « De leurs épées, ils forgeront des socs, et de leurs lances des faucilles. Jamais nation contre nation ne lèvera l’épée ; ils n’apprendront plus la guerre. » Le projet de Dieu pour nous est un projet de paix et de fraternité.

 

           Imaginez un monde où les différents pays dépenseraient plus en agriculture qu’en armement, où l’art de la guerre deviendrait inutile, où la technologie militaire serait mise au service du développement social et rural. Au lieu de faire face au combat, les soldats assureraient la sécurité des villes et villages. Avec l’argent des armements, on fournirait de la nourriture à la population. Des hôpitaux et des écoles surgiraient un peu partout… Dans nos familles, il n’y aurait ni abus, ni violence, ni haine. Chacun de nous « briserait ses épées et ses lances » pour retrouver la paix en famille et autour de soi. Voilà le rêve de Dieu pour notre humanité ! 

 

           Le chrétien est un croyant qui s'active pour améliorer son petit monde et vit intensément le présent, mais sans anxiété, parce qu’il travaille pour que vienne le royaume de Dieu parmi nous. Chaque instant peut être celui où le Christ frappe à la porte. 

 

           Quels que soient le jour et l'heure, cette visite ne surprendra pas le serviteur fidèle et vigilant. Il ouvrira la porte avec joie pour accueillir le Seigneur qui entrera chez lui et s'assoira à une table toujours mise.

« Tenez-vous prêts car le Fils de l’homme viendra ».

 

            Qui davantage que le Vierge Marie n’a pas ouvert large les portes de sa vie, de son cœur et de son corps, pour accueillir Jésus, son fils et le Fils de Dieu. 

            Qui davantage que la Vierge Marie n’a pas été confronté au déluge d’incompréhension, de haine et de mort vécu par son fils.

 

            Durant ces quatre semaines de l’Avent, prenons la main de Marie : elle nous montrera à travers le visage de Jésus l’essentiel plus grand que l’accessoire, le spirituel plus grand que la spirale de la consommation, l’être plus grand que l’avoir… bref Noël dans nos cœurs, déjà et chaque jour. 

 

                                                                                   Amen

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription