0
La Paroisse
Homélie de l'abbé BEITIA - 33e dimanche Oridnaire - année C © « Le soleil de justice se lèvera ; il apportera la guérison dans son rayonnement »

| Abbé Beitia

Homélie de l'abbé BEITIA - 33e dimanche Oridnaire - année C

"Ce soleil de justice, c'est le Christ Jésus"

Frères et sœurs,

En ces derniers dimanches de l'année liturgique, l’Église nous donne de méditer sur ce qui arrivera à la fin des temps.

Dimanche dernier, les textes de la parole de Dieu évoquait la résurrection -et la résurrection à la fin des temps- aujourd'hui, ils évoquent ce jour du Seigneur qui viendra comme une fournaise ou ce que Jésus, dans l'évangile, appelle « la fin » et que nous avons l'habitude d'appeler « la fin monde », avec ce qui la précède.

« Tout à une fin » nous dit la sagesse populaire. Et le monde, l'histoire des hommes, s'ils ont eu un commencement, auront aussi une fin.

Du commencement du monde, c'est Dieu qui en est l'origine, c'est ce que nous appelons la création. La fin du monde, Dieu en aura aussi l'initiative. Et de cette fin du monde, quelles sont les caractéristiques ?

Le livre de Malachie, avec un langage imagé, nous dit que ce jour du Seigneur viendra comme une fournaise, comme un feu qui consumera tous les arrogants, tous ceux qui commettent l'impiété. Ce jours ne leur laissera -dit le prophète » ni racine, ni branche. Cela signifie qu'à la fin de l'histoire, il abolira le péché. Il le supprimera.

Non seulement le péché personnel, mais aussi ce que l'on appelle les structures du péché  -autrement dit, les logiques des fonctionnements sociaux, économiques, politiques- qui secrètent l'injustice, qui aliènent les hommes, qui les corrompent, qui les anéantissent.

Nous connaissons ce type de situations dont nous pensons, et nous disons, qu'elles ne sont pas normales et dont nous constatons qu'il est difficile, ou impossible, de les réformer. 

Donc, ce jour du Seigneur, cette fin du monde apportera la fin du péché.

Mais la fin du monde ne sera pas une destruction totale mais un renouvellement radical de tout ce qui existe. « Le soleil de justice se lèvera ; il apportera la guérison dans son rayonnement », nous dit toujours le prophète Malachie. 

Temple 1.jpg
© ... "qui, lorsqu'Il viendra à la fin des temps, viendra donc guérir et renouveler le monde. "

Ce soleil de justice, c'est le Christ Jésus qui, lorsqu'Il viendra à la fin des temps, viendra donc guérir et renouveler le monde. 

Le guérir de sa fragilité : le monde connaît des dégradations : tremblements de terre, inondations, ras de marée, etc...

Quand le Christ viendra renouveler le monde, le monde parviendra à sa perfection, à une stabilité, à un renouveau, à une beauté que nous ne pouvons imaginer. 

Le Christ viendra abolir le péché dans les relations, dans les institutions sociales, économiques, politiques. Il viendra redonner la santé et le renouveau aux relations des hommes entre eux. Nous quitterons l’ambiguïté et le mensonge pour la vérité ; nous quitteront le fait d'être souvent centrés sur nous-même pour nous ouvrir aux autres ; nous quitterons nos injustices pour plus de justice ; nos divisions pour la réconciliation ; notre distraction des choses essentielles pour l'union avec Dieu, comme la chantera la préface du Christ Roi, dimanche prochain, par l'action du Christ, par le rayonnement du Christ à ce règne, à ce royaume de Dieu sans limite et sans fin : règne de vie et de vérité, règne de grâce et de sainteté, règne de justice, d'amour et de Paix.

Nous ne savons pas quand viendra ce règne de Dieu où la puissance de vie du Christ atteindra toute la Création. L'évangile nous laisse entendre toutefois, que l'orsqu'il sera imminent, il sera précédé d'annonces de faux prophètes, de guerre, de désordres, de famines, d'épidémies... suivi de persécutions. Jésus et l'apôtre nous donnent quelques conseils :

D'une part de persévérer dans la foi, mêmle dans les situations difficiles, dans les persécutions ;

D'autre part, de continuer à faire ce que nous avons à faire, ce que l'on appelle le devoir d'état, et ce, le mieux possible que nous pourrons.

Bref, d'être fidèle au Christ, de faire ce à quoi Il nous appelle, de continuer à témoigner de lui par notre parole et notre vie.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription