0
Retour sur événements
Chemin vers l'essentiel - Chemin de Vie - Chemin de Foi
Chemin vers l'essentiel - Chemin de Vie - Chemin de Foi
© ND Bidassoa

| ND de la Bidassoa 1055 mots

Chemin vers l'essentiel - Chemin de Vie - Chemin de Foi

Découverte de l'affiche CCFD Carême 2016 et temps de partage

Samedi 20 février, 9h du matin, église Saint Vincent, dans une demie obscurité, que faisait cette petite asssemblée, yeux étonnés, admiratifs ?.... elle s'est laissée entraîner sur un beau chemin méditatif du temps du Carême.

Nathalie et Didier, correspondants du CCFD, ont présenté la tenture de la campagne 2016 et, accompagnée par  l'abbé Jean-Marc Lavigne, la petite assemblée a prié avec des chants qui encouragent : "La nuit de ton chemin sera lumière de midi" ; "L'Espérance habite la terre".

Afficher l'image d'origine

 

 

 

Avant de lire la démarche proposée par Didier,

vous pouvez, comme nous l'avons fait,

choisir sur cette oeuvre :

• le lieu qui vous touche le plus
• et celui qui vous interroge le plus

 

 

 

 "Cette tenture est un tableau de l'artiste Jean-Robert de Pasquale dit Jr Di Casa. Elle vient d'une proposition du CCFD-Terre Solidaire de représenter " la rencontre de soi, de l'autre, de Dieu ".Voici ce qu'en dit l'auteur, et qui nous aidera à rentrer dans l'oeuvre :

" Le chemin que je souhaite tracer avec des repères, des marques, des symboles, devait pouvoir laisser libre cours à l'émotion... Mon style est de l'art abstrait lyrique.
Il est possible de discerner mes émotions. Elles prennent la forme du mouvement, de danses, de dédales. C'est une recherche vers plus de beauté... C'est au public de s'emparer de cette tenture comme chemin possible d'un carême 2016, à partager."

Nous allons tenter de cheminer ensemble pour découvrir le paysage de l'artiste ; ce qu'il a voulu exprimer. Mais à travers une oeuvre, celui qui la contemple peut découvrir parfois même plus que ce que l'artiste a consciemment apporté. C'est alors un jeu passionnant et émouvant entre l'inconscient de l'artiste, et la conscience de chacun qui devient à son tour créatif.

Alors, laissant un instant de côté la volonté de l'artiste et l'étude du tableau, osons prendre le temps de la contemplation pour sentir ce qui se passe en nous devant cette oeuvre. Elle nous ouvre à du neuf, à faire un pas de côté. Elle s'adresse alors à notre coeur.

 

Temps de réflexion sur le thème du cheminement, du déplacement :

Le temps de carême est comme le temps de l'avent : une aventure à vivre. Qui dit aventure suppose que tout n'est pas réglé selon nos habitudes, mais que nous acceptons de nous laisser surprendre par des nouveautés sur la route, lesquelles vont engendrer, si nous acceptons d'aller de l'avant, si nous nous laissons faire par l'aventure, une transformation intérieure, comme cela se produit lors d'un pèlerinage.

Le chemin de carême est toujours un chemin de conversion du coeur.

Dialogue : Didier "Quel est ce chemin ?" et Nathalie "Ce chemin est celui de Jésus, notre guide" 

  • Partir du point zéro, niveau de la mer.
    • Jésus est parti du point zéro en prenant notre condition et en faisant l'expérience de la tentation.
  • Gravir non sans fatigue, non sans blessure, mais sans renoncement.
    • Il a gravi toutes les collines de Palestine malgré les résistances, les protestations et les adversités.
  • Suivre la trace, diverse pour chacun, et pourtant unique pour tous.
    • Il a suivi sa trace sans déroger en obéissant à son Père.
  • Marcher en équipe pour se rassurer, s'épauler.
    • Il s'est entouré d'une équipe peut-être peu valeureuse, mais fidèle.
  • Rencontrer des marcheurs arrêtés sur le bord et les soulager.
    • Il s'est arrêté devant les puits, dans les maisons et a levé les yeux sous les arbres pour n'oublier personne.
  • Apercevoir des traces qui se perdent, et partir à la recherche.
    • Il a été au devant de tous ceux qui étaient perdus, dans la misère, la maladie ou le bon droit.
  • Avoir froid quand la nuit tombe et que la fatigue nous fait tomber à notre tour.
    • Il a eu froid, surtout dans son coeur, abandonné sur la colline des Oliviers.
  • Guetter l'aube pour repartir et espérer arriver.
    • A l'aube il est revenu marcher sur nos chemins d'Emmaüs, manger avec nous et relever l'espérance.
  • Se remettre debout et atteindre le sommet où le guide nous a mené.
    • Il est monté auprès de son Père et notre Père, et nous attend au sommet de toute vie.

Au début il faut se mettre en chemin. L'histoire d'Abraham (chapitre 12 du livre de la Genèse). semble se répéter aujourd'hui. C'est l'histoire de la migration d'un peuple à qui était promis un monde meilleur dans un pays où coule le lait et le miel. N'est-ce pas l'histoire des migrants de tous les siècles, et particulièrement en ce temps, à la recherche d'un monde meilleur ?

Mais pourquoi se mettre en chemin ? La promesse n'est pas pour aujourd'hui. Elle n'est pas non plus pour l'homme seul, mais pour tout le peuple. Et cette promesse est le pays qui ruisselle le lait et le miel. (Exode chapitre 3)

Ecoutons la conception du cheminement selon Don Helder Camara. : « Marchons courageusement et audacieusement sur les routes du progrès, mais veillons à n’écraser personne, à ne laisser personne dans le fossé. Les chemins sont multiples mais en tournant tous le dos à l’indifférence et à l’égoïsme, ils convergent tous.

Quand nous avons le privilège et la responsabilité de croire que le Seigneur est là, toujours, non seulement parmi nous mais au-dedans de nous, quand nous vivons l’unité dans le Christ, nous avons la force, le courage même du Seigneur.

Avec lui, nous connaissons bien sûr les déserts. Mais nous savons que, avec lui, même les déserts peuvent être fertiles. » (Dom Helder Camara, Des questions pour vivre, 1984.

 

http://blog.ccfd-terresolidaire.org/bpl/public/CCFD_72/Annee_2015-2016/img_2015-2016/.livret_s.jpg

     Après un temps d'expression personnelle pour ceux qui le souhaitaient, nous avons été invité à poursuivre cette méditation, chez nous, pendant le Carême avec le livret offert par le CCFD.

     Cette oeuvre sera exposée pendant tout le Carême, disponible pour la réflexion et la méditation de chacun, à son heure, à sa façon et sous le regard de Marie.

 

Puis nous avons poursuivi nos réflexions autour d'un bon petit déjeuné, pris après le bénédicité chanté avec l'abbé Jean-Marc :

"Maître du ciel et des saisons,

bénis ce pain que nous mangeons.

A tous ceux qui ont froid et faim,

donne la maison et le pain"

 

Très intéresant à voir, les différentes étapes de la conception de cette oeuvre sur :

http://jrdicasa.blogspirit.com/album/tenture-ccfd/page1/

Petite assemblée en communion pour un beau "voyage"
Petite assemblée en communion pour un beau "voyage" © ND Bidassoa
Petite assemblée en communion pour un beau "voyage"
Juste montrer le lieu qui nous touche le plus...
Juste montrer le lieu qui nous touche le plus... © ND Bidassoa
Juste montrer le lieu qui nous touche le plus...
... ou qui nous interroge le plus ...
... ou qui nous interroge le plus ... © ND Bidassoa
... ou qui nous interroge le plus ...
... sans commentaire en un 1er temps ...
... sans commentaire en un 1er temps ... © ND Bidassoa
... sans commentaire en un 1er temps ...
Bénédicité à la suite de l'abbé Jean-Marc
Bénédicité à la suite de l'abbé Jean-Marc © ND Bidassoa
Bénédicité à la suite de l'abbé Jean-Marc
Tous en chœur !
Tous en chœur ! © ND Bidassoa
Tous en chœur !
*
* © ND Bidassoa
*
Petit déjeuner tout chaud !
Petit déjeuner tout chaud ! © ND Bidassoa
Petit déjeuner tout chaud !
La joie du partage !... une part a été portée à un "de ces petits qui sont mes frères"
La joie du partage !... une part a été portée à un "de ces petits qui sont mes frères" © ND Bidassoa
La joie du partage !... une part a été portée à un "de ces petits qui sont mes frères"
 Le mot du Curé : "L'homme seul évoque pour moi le sort des réfugiés qui arrivent chez nous et espèrent être accueillis dans nos groupes humains (symbolisés par les silhouettes)...
Le mot du Curé : "L'homme seul évoque pour moi le sort des réfugiés qui arrivent chez nous et espèrent être accueillis dans nos groupes humains (symbolisés par les silhouettes)... © ND Bidassoa
 Le mot du Curé : "L'homme seul évoque pour moi le sort des réfugiés qui arrivent chez nous et espèrent être accueillis dans nos groupes humains (symbolisés par les silhouettes)...
...on souhaite qu'il prennent avec nous le chemin de la fraternité (chemin qui monte) et non la brèche de l'exclusion et des difficultés (en haut à droite)."
...on souhaite qu'il prennent avec nous le chemin de la fraternité (chemin qui monte) et non la brèche de l'exclusion et des difficultés (en haut à droite)." © ND Bidassoa
...on souhaite qu'il prennent avec nous le chemin de la fraternité (chemin qui monte) et non la brèche de l'exclusion et des difficultés (en haut à droite)."
Contemplation méditative
Contemplation méditative © ND Bidassoa
Contemplation méditative
Parcours de Carême
Parcours de Carême © ND Bidassoa
Parcours de Carême
Jean-Robert de Pasquale dit Jr Di Casa.
Jean-Robert de Pasquale dit Jr Di Casa. © ND Bidassoa
Jean-Robert de Pasquale dit Jr Di Casa.

Répondre à () :

| | Connexion | Inscription