0
Ailleurs
WISTERIA, ou GLYCINE - Délice des yeux et du palais !
WISTERIA, ou GLYCINE - Délice des yeux et du palais !

| ND de la Bidassoa

WISTERIA, ou GLYCINE - Délice des yeux et du palais !

Le nom générique, Wisteria, est un hommage de Thomas Nuttall à Caspar Wistar (1761-1818), médecin anatomiste américain de Philadelphie. La lettre « e » de Wisteria (au lieu du nom attendu, Wistaria) est le résultat d'une coquille d'imprimerie (wikipedia)

Le nom populaire de glycine vient  du grec ancien γλυκύς, glukos (« sucré, doux ») 

 

Jardin célèbre - Fondation Claude Monet 

Glycine en fleurs du "Pont Japonais"

 vu du bassin des Nymphéas, Giverny, Eure, France. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Le_%22Pont_Japonais%22,_vu_du_bassin_des_Nymph%C3%A9as.jpg

800px-Le__Pont_Japonais_,_vu_du_bassin_des_Nymphéas.jpg
800px-Le__Pont_Japonais_,_vu_du_bassin_des_Nymphéas.jpg ©
800px-Le__Pont_Japonais_,_vu_du_bassin_des_Nymphéas.jpg

D'un balcon à l'autre !...

La glycine


À mon balcon cette glycine
Tord ses bras fleuris dans le soir,
Avec le tendre désespoir
D’une princesse de Racine.

Elle en a la fière langueur
Et la mortelle nonchalance ;
Et lorsqu’un souffle la balance,
Et que le jour traîne en longueur, 

villa_arnaga__pyre_ne_es_atlantiques_.jpg
villa_arnaga__pyre_ne_es_atlantiques_.jpg ©
villa_arnaga__pyre_ne_es_atlantiques_.jpg

Et tarde à partir, et recule
Le déchirement tant qu’il peut,
Elle exhale une âme d’adieu,
Bérénice du crépuscule !

Le livre glisse de mes mains.
Le petit drame se termine.
« Cruel ! » dit au jour la glycine.
Les cieux blessés ont des carmins. 

Ombrage parfumé.JPG
Ombrage parfumé.JPG ©
Ombrage parfumé.JPG

Par la haute porte-fenêtre,
Mystérieusement, alors,
Une des branches du dehors,
Comme un geste vivant, pénètre.

Du frémissant encadrement
Ce bras jeune et souple s’échappe
Et je sens sur mon front la grappe
Qu’il laisse pendre tendrement ! 

Tout s’embaume. Et je remercie.
Et, pour lui dire mon amour,
Je donne à la fleur, tour à tour,
Le nom d’Esther et d’Aricie.

Et je compare, les yeux sur
Mon livre tombé sans secousse,
L’odeur plus forte d’être douce
Au vers plus ardent d’être pur !

Un divin poison m’assassine !
Et je doute, en le chérissant,
Si de ma glycine il descend
Ou s’il monte de mon Racine !

(Edmond Rostand, Les Musardises, 1911)

 

Et servie à table !... quantité de recettes sur la toile

recettes fleurs de glycine.png
recettes fleurs de glycine.png ©
recettes fleurs de glycine.png

 

Pour en savoir plus !

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription