0
L'Eglise
Qu'est-ce que c'est ? - Un indice : 30 ans. © JT

| JT

Qu'est-ce que c'est ? - Un indice : 30 ans.

... "de nombreuses personnes qui ont lutté pour cela, qui ont prié et souffert, parfois jusqu’au sacrifice de leur vie...'

Ce petit fragment du mur de Berlin me suit dans tous mes déménagements et se trouve dans mon « Coin-prière » en appel à la chute de tous les murs de toutes sortes.

JT

DSCN0509 (2).JPG
© Die Mauer – The Wall - 13.08.1961- 9.11.1989
DSCN0511.JPG
© Combien d'autres murs de la honte à abattre ?

Chute du Mur de Berlin : Jean-Paul II, un protagoniste - Le pape François invite à construire « des ponts et non des murs » - Par ANNE KURIAN(*) 

 

« Le pape François salue le rôle de Jean-Paul II dans la chute du Mur de Berlin, lors de l’angélus de ce 9 novembre 2014. Il appelle à construire désormais « des ponts » et non plus des murs.

Après la prière mariale, le pape a évoqué le 25e anniversaire de la chute du Mur de Berlin (9 novembre 1989 – 9 novembre 2014), qui a été « symbole de la division idéologique de l’Europe et du monde entier ».

Jean-Paul II a eu un rôle de protagoniste

Il a salué particulièrement le rôle du saint pape polonais dans cet événement : « La chute était soudaine, mais elle a été rendue possible par l’engagement long et éreintant de nombreuses personnes qui ont lutté pour cela, qui ont prié et souffert, parfois jusqu’au sacrifice de leur vie. Parmi eux, saint Jean-Paul II a eu un rôle de protagoniste. »

Dans un entretien avec Zenit, Philippe Chenaux, professeur d’histoire de l’Église moderne et contemporaine à l’université pontificale du Latran, expliquait ainsi le rôle de Jean-Paul II : « On ne peut nier que le mouvement qui a conduit à l’effondrement du système communiste dans les pays de l’Est est parti de la Pologne. Le rôle du pape Jean-Paul II a été à cet égard décisif. Par ses voyages successifs dans sa patrie, il a réussi à redonner confiance au peuple polonais dans sa capacité à reprendre en mains sa propre histoire. Le soutien qu’il a apporté à Solidarnosc a été sans faille. »

Construire des ponts, non pas des murs

Le pape François a exhorté à prier « pour qu’il n’y ait plus de personnes innocentes persécutées ou tuées à cause de leur foi et de leur religion ». 

Il a également invité à prier « pour que se répande une culture de la rencontre », avec « l’aide du Seigneur et la collaboration de tous les hommes de bonne volonté ».

Cette culture, a-t-il ajouté, pourra « faire tomber tous les murs qui divisent encore le monde » : « Là où il y a un mur, les cœurs sont fermés. Il faut des ponts et non des murs ! ».

Lors de la méditation de ce dimanche matin, fête de la Dédicace de la basilique du Latran, le pape a encouragé à « s’engager pour que l’humanité puisse dépasser les frontières de l’inimitié et de l’indifférence » et à « construire des ponts de compréhension et de dialogue, pour faire du monde entier une famille de peuples réconciliés entre eux, fraternels et solidaires ».

Dans un tweet publié en fin de journée, le pape a évoqué à nouveau l’anniversaire de la Chute du Mur en lançant un appel : 

« Je demande à toutes les personnes de bonne volonté de contribuer à créer une culture de la rencontre, de la solidarité, de la paix. » 

 

(*) Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Article pris sur le site  : https://fr.zenit.org/articles/chute-du-mur-de-berlin-jean-paul-ii-un-protagoniste/

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription