2
La Paroisse
Message de l'abbé Jean-Marc Lavigne aux paroissiens de Notre Dame de la Bidassoa
Message de l'abbé Jean-Marc Lavigne aux paroissiens de Notre Dame de la Bidassoa

| Jean-Marc Lavigne

Message de l'abbé Jean-Marc Lavigne aux paroissiens de Notre Dame de la Bidassoa

DÉCEPTION ???... ATTENTE ACTIVE !!!... RÉSISTANCE ???... ESPÉRANCE !!!...

Bien chers amis, frères et sœurs,

 

Plusieurs d’entre vous languissent de ne pas pouvoir participer à la messe et communier. 

De son côté le Premier Ministre demande que les célébrations religieuses ne se tiennent pas avant le 2 juin.

Pour leur part les évêques de France, par la voix de leur Conseil Permanent, ont exprimé leur déception : ils « prennent acte avec regret de cette date qui est imposée aux catholiques et autres religions ».

Monseigneur Marc Aillet, notre évêque, s’est aussi exprimé dans ce sens par un communiqué daté du 29 avril que nous pouvons trouver sur le site internet du diocèse.

 

Alors que Monseigneur de Moulins Beaufort, Président de la Conférence des Evêques de France va poursuivre la discussion avec le Ministre de l’Intérieur ; puis qu’une visioconférence rassemblant les Archevêques métropolitains se tiendra ce vendredi ; et qu’une nouvelle Assemblée Plénière des évêques, par visioconférence, se tiendra ensuite, les prêtres ont la charge pastorale d’accompagner les communautés chrétiennes jusqu’au déconfinement de la pratique religieuse communautaire, des activités paroissiales, et de la mission des mouvements et services d’Eglise.

 

Deux parties dans mes propos :

1/ Vivre sans toucher

2/ Les formes de présence du Christ

 

VIVRE SANS TOUCHER

Quand j’étais enfant, mes parents me disaient avant d’entrer dans des magasins ou chez des personnes : « attention, tu ne touches qu’avec les yeux ! »

Est-ce que ce bons sens de père et mère de famille peut nous aider pour notre foi ? Je le pense. Il demande beaucoup d’humilité, de douceur et de patience… mais aussi d’initiative simple qui calmera notre impatience et nous fera tout de même rencontrer le Christ.

Je veux vous parler là de l’Adoration du Saint Sacrement. L’hostie sainte consacrée à la messe est exposée au centre de l’ostensoir, cet objet liturgique en forme de soleil au cœur duquel est donc posée le Seigneur réellement présent dans le Sacrement de son Corps et de son Sang.

 

 

Je comprends la douleur des chrétiens de pas pouvoir recevoir dans leur main ou dans leur bouche le Seigneur à la messe lors du moment de la communion ; c’est cela « ne pas toucher » ; 

mais « toucher avec les yeux » vous est possible les dimanches après-midi à Saint-Vincent d’Hendaye-ville pendant l’Adoration de 15 h à 19 h.

Adoration à l'église Saint Vincent
Adoration à l'église Saint Vincent ©
Adoration à l'église Saint Vincent

Cela se fait depuis le début du confinement. Venir « voir » le Seigneur, vous laisser regarder par lui, vous laisser attirer par son Amour, présenter au Seigneur exposé votre vie, votre foi, votre patience, votre préparation à communier plus tard, votre union avec les chrétiens du monde qui ne peuvent pas avoir de messe à cause de la persécution, du manque de prêtres ou de leur situation personnelle ou familiales. 

Oui, nous devons savoir toucher le Christ avec nos yeux… en attendant.

Concrètement, un banc sur deux est en quelque sorte condamné à Saint-Vincent par une cordelette qui en empêche l’accès. Et chacun a la responsabilité de tenir une distance suffisamment importante pour respecter les règles de sécurité sanitaire.

L’église est assez grande pour cela. Venez et voyez.

 

LES FORMES DE PRÉSENCE DU CHRIST          

L’Eglise dans sa sagesse nous enseigne que le Christ est présent dans :

   L’Eucharistie et les autres sacrements de l’Eglise.

   La personne du prêtre

   L’assemblée du peuple de Dieu qui prie et célèbre

   La Parole de Dieu

   La personne du pauvre


Il est vrai que les trois et très belles premières manifestations de la présence du Christ nous sont aujourd’hui impossibles à vivre pleinement. (avec une nuance pour la deuxième : voir en fin de l’article).

 

Mais nous avons la Parole de Dieu accessible à tous, dans tous les endroits où nous nous trouvons. Est-ce que je lis et je médite avec du temps, chaque jour, l’évangile ? Est-ce que je suis persuadé que cette Parole est vraiment une nourriture pour moi ? 

Est-ce que je la propose à ma famille et à mes amis ?

Si je n’ai pas de Bible chez moi, je ne tarderai pas à aller en acheter une quand cela sera possible.

Dans mes zappings sur internet, ai-je lu des extraits nourrissants de la Bible ?

Est-ce que je me laisse modeler par le Seigneur qui me parle ainsi ?

 

La personne du pauvre. « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » nous dit le Christ (Matthieu 25)

 

Dans l’évangile selon saint Jean, l’institution de l’Eucharistie n’est pas décrite lors du dernier repas de Jésus avec ses apôtres à la différence de Matthieu, Marc et Luc. Pour l’évangéliste Jean (chapitre 13) c’est le lavement des pieds qui est donné en exemple pour être multiplié, partagé « Quand il leur eut lavé les pieds, il reprit son vêtement, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous ?

Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres.

C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous.

Amen, amen, je vous le dis : un serviteur n’est pas plus grand que son maître, ni un envoyé plus grand que celui qui l’envoie.

Sachant cela, heureux êtes-vous, si vous le faites. »

Il y a donc deux demandes de Jésus pour faire à notre tour ce qu’il a fait lui-même « vous ferez cela en mémoire de moi » : l’Eucharistie-la messe ET le service-l’amour-la charité que certains appellent le sacrement du frère.

Il est vraiment présent dans l’autre ! C’est son visage que je vois dans celui qui souffre.

Qu’ai-je mis en place pour être plus ou mieux attentif aux autres ? 

Celui ou celle qui est seul(e), qui attend devant son téléphone muet ?

Comment est-ce que j’utilise mon ordinateur, barrage ou ouverture aux autres ?

Comment je participe à l’effort de solidarité qui s’organise dans ma commune ?

 

Enfin, les prêtres de notre diocèse ont la possibilité de vivre leur mission pastorale en se déplaçant à la demande des fidèles (si cela entre dans le cadre de la sécurité sanitaire bien entendu) grâce au formulaire « Justificatif de déplacement professionnel » que notre évêque signe toutes les trois semaines. 

Ainsi le sacrement de la pénitence réconciliation (confession) peut être demandé soit dans une église soit à domicile ; de même pour le sacrement des malades ; et pour un entretien spirituel. 

Ainsi la présence du Seigneur à travers la personne du prêtre peut être vécue selon le souhait et le sens de la responsabilité de chacun.C’était le second point indiqué en tête de ce chapitre.


Voilà comment nous devons être des veilleurs du jour où nous serons ensemble dans nos églises ; des veilleurs bien éveillés, des veilleurs qui nourrissent la lampe de leur veilleuse avec l’huile pure de la sagesse, de l’obéissance et du calme et non l’huile frelatée de l’entrée en résistance. 


Nous ne sommes pas dans un désert. La force du Christ ressuscité est toujours notre nourriture. Ne laissons pas passer ses dons.

 

                                     Abbé Jean-Marc Lavigne

                                     Votre frère et votre curé

                                     Vendredi 1er mai 2020

Répondre à () :


Captcha
Jean-Marie | 01/05/2020 10:52

Merci Cher Jean-Marc pour ces paroles qui nous rappellent avec douceur la promesse du Christ d'être au milieu de nous jusqu'à la fin des temps... sous toutes ces formes. Merci de nous aider à purifier notre impatience et désir à rencontrer le Christ au travers la communion...

Elixabete | 04/05/2020 10:42

Merci Jean_Marc pour ces paroles si pertinentes et pleines d Amour, merci d etre present pour nous, et merci de nous guider en ces temps si particuliers.

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription