0
Retour sur événements
Le verre de l'amitié après la messe de BIXINTXO
Le verre de l'amitié après la messe de BIXINTXO
© ND Bidassoa

| ND de la Bidassoa 1452 mots

Le verre de l'amitié après la messe de BIXINTXO

Ou, quand fraternité évangélique et fraternité laïque se rencontrent

 La fête de Bixintxo, Saint Patron de l'église d'Hendaye, est l'occasion, pour le Curé de la paroisse, de remercier toutes les personnes qui y sont actives ainsi que l'aide et le soutien de la municipalité d'Hendaye, participante de toujours.

Et, bien sûr, l'occasion est très bonne pour appuyer quelques besoins supplémentaires !....

Monsieur le Maire, Kotte Ecenaro, s'est gentiment laissé entrainer dans le "miracle" souhaité, avec humour, par l'abbé Jean-Marc Lavigne et a répondu, très sérieusement, mais avec autant d'humour, de la bonne volonté de la ville d'Hendaye !

S'en est suivit un agréable temps d'échange autour du verre de l'amitié.

 

Discours "Bixintxo 2016" de l'Abbé Jean-Marc Lavigne

 

Monsieur le Maire, Conseiller Départemental, cher Kotte,

Madames et messieurs les élus du Conseil Municipal,

Messieurs nos deux anciens maires,

Vous tous qui êtes engagés dans la vie associative, culturelle et sportive de notre ville,

Vous les éducateurs d’enfants et de jeunes dans notre groupe scolaire Saint-Vincent,

Vous qui siégez dans les conseils économique et pastoral, dans les associations paroissiales propriétaires : l’Union et l’Avenir Hendaye.

Chers frères et sœurs,

Bien chers amis,

 

 Nous abordons 2016 avec crainte et confiance à la fois, au regard de ce que fut l’année passée. Quoique loin géographiquement des lieux de violence et de tuerie, nous nous sommes sentis proches des victimes et de leurs familles.

 

Sur un autre registre, nous avons aussi été meurtris, en tant que chrétiens, par la profanation du tabernacle de St Vincent ; et toutes les marques de soutien, notamment de M. le maire, nous ont fait du bien.

 

= Ah ! je dois vous parler maintenant d’un miracle, certainement obtenu par l’intercession de St Vincent Bixintxo.

Effectivement, l’an dernier ici-même je vous faisais part de notre grand espoir que l’école Ste Germaine, rue Pierre Loti, puisse être vendue à un prix conséquent… pour ce faire il fallait une décision de la municipalité et de l’ABF (l’architecte des bâtiments de France) afin d’obtenir un permis de démolition de l’école pour que le futur acquéreur puisse construire avec moins de contraintes.

 

Et bien, moins d’un mois après la Bixintxo, c’était dans le sac : autorisation obtenue ! Incroyable ! Le miracle tant attendu venait chasser les vilains nuages… St Vincent, notre saint patron n’a pas tout fait, du moins pas tout seul… Le dossier a été instruit avec ténacité par nos élus, parmi lesquels Mme Chantal KEHRIG, première adjointe chargée de l’urbanisme, des travaux et de l’aménagement.

 

Donc l’école sera vendue à l’agence Carmen Immobilier pour 1 million trois cent mille euros.

 

Ce qui permettra à l’Association propriétaire des biens d’école, l’Avenir Hendayais, de réhabiliter la Cité Sainte-Anne d’Hendaye plage, et d’y construire une aile en perpendiculaire.

 

= Mais, il faudra encore prier Saint Vincent pendant le mois à venir, comme l’an dernier… car il y a encore un petit « hic » que l’on espère transformer en « iaup ! » sans trop tarder.

 

Par décision municipale a commencé la révision générale du PLU (plan local d’urbanisme) ; cela est très sérieux et compliqué pour toutes les mairies. Nous compatissons…

 

Simplement, nous aimerions bien que notre dossier Cité Sainte-Anne avec ses deux pôles – école catholique et paroisse – soit pris en compte avant la fin de la révision globale, par une modification locale du PLU actuel, concernant nos deux parcelles de Ste Anne classées en zone UD ; et limitant nos projets notamment d’extension.

 

Ces travaux sont pour le bien des enfants et de leurs enseignants. Attendre le nouveau PLU et son application nous mène trop loin et c’est trop risqué.

Jouons la carte du confort des enfants, du complément de sécurité et d’accessibilité qui font tant défaut à Ste Germaine.

Personne ne doute ici de l’intérêt collectif d’une école catholique. Oui, je dis bien de son intérêt collectif… et même de service public.

 

La cité Ste Anne ne sera pas à usage privée, une résidence secondaire du curé ou de qui que ce soit, … non ! Mais bien au service de l’éducation des enfants, d’une part… et au service des hendayais par son nouveau centre paroissial en remplacement de la Villa Marie, d’autre part… 

 

Entre parenthèse, je rappelle que la Villa Marie est dédiée à la réhabilitation par Habitat et Humanisme pour 11 logements sociaux accompagnés. Les travaux pourraient commencer cette année, après l’été nous l’espérons.

 

Alors avant de solliciter St Vincent, notre saint patron pour un second miracle, j’ai pu en parler avec Mme Chantal KEHRIG, lors de la soirée de vœux en mairie, qui m’a assuré qu’elle travaillera ce dossier, et d’autres, avant la fin de la révision générale du PLU.

Je ne veux pas mettre en doute sa parole.

Donc tous les deux, Saint Bixintxo et Chantal viendront bien à notre secours avec la bénédiction - oh pardon ! - avec la recommandation de M. le Maire.

 

Je ferme là ce sujet majeur et préoccupant que nous saurons traiter ensemble, en étant, comme dit l’évangile : « prudents comme les serpents et simples comme les colombes ».

 

= Deux projets encore à vous partager :

- L’un concerne les pèlerins de Compostelle. Beaucoup passent par Hendaye ayant emprunté la voie du littoral et prenant le Camino del Norte ou un peu plus bas le Camino Francés.

Arrivés sur notre ville, l’hébergement leur fait défaut. Le Lion’s Club local travaille un projet en partenariat avec la paroisse et la mairie. Peut-être aurons-nous, contre un loyer, les anciens locaux du buffet de la gare d’Hendaye. Il faudra aussi une équipe d’hospitaliers pour l’accueil futur.

 

- Et puis c’est bien cette année et avant juillet que seront réalisés les travaux à l’église Ste Anne : un gros chantier de maçonnerie pour stopper l’humidité (36 000 €) et la restauration de 4 vitraux Mauméjean (18000 €).

La souscription a doublé depuis janvier dernier pour atteindre la coquette somme de 40 000 euros. Le complément sera payé par le diocèse.

 

= Et enfin des mercis pour tant de générosité et d’efforts au service de la paroisse.

 

- D’abord merci aux services municipaux qui continuent, de mandature en mandature, à entretenir l’église Saint Vincent en cas de problèmes de toiture, mais aussi pour quelques raccords de peinture, mais encore pour avoir récemment changé les deux grooms qui retiennent la fermeture des portes principales ; je ne me rend plus compte de qui arrive en retard ; elles ne claquent plus comme avant.

 

On peut aussi ajouter les espaces verts contre et autour de l’église.

Et enfin la promptitude avec laquelle ces services répondent à nos appels.

 

- Merci à nos chers collaborateurs paroissiaux. Je veux nommer deux personnes mais sans exclure aucune autre, tant nous sommes bien tous attelés à la même œuvre.

Donc ma reconnaissance appuyée à Jean Jouve, compétent en immobilier et

questions juridiques, homme de foi et prodiguant de très bons conseils avec son accent bien de chez lui…

Et puis ma gratitude à Gilbert Ponticq, maître d’œuvre de notre kermesse d’été, responsable du journal Denak Argian, homme convaincu et délicat, excellent communiquant.

 

Après deux hommes, il me plaît de nommer deux femmes, nos deux dames :

Cathy et Véronique.

~ Sans Cathy le presbytère serait une porte de prison… souvent tout sonne en même temps pour elle : le portable, la ligne 1, la ligne 2 et la porte d’entrée. Cet accueil, cette écoute est pour beaucoup leur premier contact avec l’Eglise. Cathy vit avec nous un vrai ministère.

 

~ Sans Véronique, tout serait terne : elle est la spécialiste du bois, de son entretien et de sa beauté ; il y a du bois partout, chez nous : à l’église du sol au plafond et idem au presbytère. Sans tapage, discrètement, sourire en coin, ça brille et ça sent bon !

Et puis c’est la lessive et le repassage, le raccommodage et les petits conseils en pensant. Là aussi, sourire en coin et œil vif. Nous lui accordons une grande confiance.

 

Un dernier mot pour vous dire que nous avons la joie d’accueillir cette année, Rémi, séminariste de 23 ans. Il partage notre vie quotidienne, découvre ce qu’est la vie du prêtre en paroisse ; quoiqu’aimant les lieux très urbains, il se sent de mieux en mieux à Hendaye. Les paroissiens, jeunes et moins jeunes l’ont bien adopté. Je vois qu’il apprécie l’ouverture d’esprit des prêtres que nous sommes et notre liberté de penser, tout en restant des fils de l’Eglise. Nous espérons que son passage à Hendaye, Béhobie et Biriatou sera une jolie pierre blanche sur son chemin vers la prêtrise.

 

Je conclus, en vous disant à tous et du fond du cœur : mille et mille merci ; continuons dans un bel esprit de communion, de confiance et d’amitié partagée…

Gora San Bixintxo !

Aupa Herriko bestak !

Biba Hendaia !   

 

Tout est prêt, que viennent les invités !...
Tout est prêt, que viennent les invités !... © ND Bidassoa
Tout est prêt, que viennent les invités !...
Monsieur le Maire très attentif...
Monsieur le Maire très attentif... © ND Bidassoa
Monsieur le Maire très attentif...
... quelle sera la réponse ?...
... quelle sera la réponse ?... © ND Bidassoa
... quelle sera la réponse ?...
... d'abord, Monsieur le Maire souligne une partie importante de l'homélie, liée aux temps de violence que nous connaissons...
... d'abord, Monsieur le Maire souligne une partie importante de l'homélie, liée aux temps de violence que nous connaissons... © ND Bidassoa
... d'abord, Monsieur le Maire souligne une partie importante de l'homélie, liée aux temps de violence que nous connaissons...
... puis, il confirme la bonne volonté de la municipalité tout en soulignant les contraintes administratives
... puis, il confirme la bonne volonté de la municipalité tout en soulignant les contraintes administratives © ND Bidassoa
... puis, il confirme la bonne volonté de la municipalité tout en soulignant les contraintes administratives
Les enfants attendent gentiment le moment de picorer !....
Les enfants attendent gentiment le moment de picorer !.... © ND Bidassoa
Les enfants attendent gentiment le moment de picorer !....
***
*** © ND Bidassoa
***
... c'est parti !...
... c'est parti !... © ND Bidassoa
... c'est parti !...
***
*** © ND Bidassoa
***
***
*** © ND Bidassoa
***
***
*** © ND Bidassoa
***
***
*** © ND Bidassoa
***

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription