0
La Paroisse
Homélie et prière universelle du jour des Cendres

| Jean-Marc Lavigne

Homélie et prière universelle du jour des Cendres

... " Donnez de votre argent, car c’est souvent ce qui coute le plus, peu importe à qui vous donnez, un pauvre, une association, une ONG, le CCFD Terre Solidaire, votre paroisse peu importe, donnez ! " ...

Cendres..jpg
©

CENDRES 2020

 

           C’est votre combientième carême ? On est tous les mêmes, on essaie de se motiver le premier jour (et c’est aujourd’hui) et en même temps on sait d’expérience qu’on n’y arrive pas, qu’en général nos bonnes résolutions du mercredi des cendres elles tiennent, allez, deux semaines. 

 

Du coup on part perdant, on vient à la messe des cendres rituellement mais pas pour se convertir, or il est là l’enjeu de cette messe et de ces 40 jours : notre conversion. Et de notre conversion personnelle, dépend la conversion de notre communauté paroissiale et celle de notre monde qui est d’abord notre milieu de vie… mais tout commence par moi, ici, ce soir. 

 

           Alors bien sûr la conversion sans Dieu est impossible. St Paul le dit avec insistance : « nous vous exhortons encore à ne pas laisser sans effet la grâce reçue de [Dieu] ». Autrement dit : c’est Dieu qui nous remplit le cœur de son amour pour que nous changions.

 

           Dieu est à l’origine,

C’est grâce à lui si vous êtes là ce soir, ce premier soir du premier jour du Carême

Au terme : sa résurrection ; 

Au cœur : sa grâce qui ne manque jamais, pas un seul jour de ce carême sans lui. Il attend notre collaboration, notre bonne volonté.

 

La conversion si elle n’est que spirituelle c’est du vent, notre conversion c’est forcément des actes, si la conversion c’est du blabla, « Seigneur je t’aime, je veux te suivre, je veux changer mon coeur » mais que ce n’est suivi d’aucun acte, ce n’est que de la cendre.

Nous y penserons avec humilité quand la cendre marquera notre front tout à l’heure. Je n’ai pas à produire de la cendre ; mon esprit doit être rempli de vie et du feu de l’amour envers le Seigneur et envers les autres. Contemplation et action ; prière et actes.

 

Du coup je vous donne 7 conseils, 7 pistes concrètes pour vivre le carême, 7 conseils pour vous convertir.

 

= Choisissez un bon livre.

Plutôt que de perdre du temps à regarder des séries débiles, ou à trainer sur les réseaux sociaux choisissez un livre spirituel, un de ceux qu’on vous a offert et que vous n’avez jamais lu, un de ceux que vous avez lu et que vous avez adoré, qui vous a fait du bien. Demandez des conseils, demandez à un ami « qu’est ce qui t’a aidé à te convertir ? » 

 

= Prenez le temps de la relecture quotidienne de votre journée.

Se poser chaque soir avant de vous endormir et regarder votre journée à la lumière du Christ : se convertir c’est y voir clair, c’est laisser Dieu par son Evangile faire la lumière sur notre vie, sur notre chemin de conversion, nous reprendre, nous encourager.

 

= Se confesser

Confessez-vous pendant le carême, une ou deux fois selon le bien que cela vous fera. « Revenez au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour, renonçant au châtiment. »

La confession et la communion ce sont les deux jambes de notre vie spirituelle, n’entrez pas unijambiste dans le carême, sinon ça va être plus dur pour suivre le Christ.

 

= Priez

Tous les jours : lisez une page de l’évangile. 

Priez en faisant un signe de croix le matin

en prenant une heure d’adoration à l’église (on a quatre églises !)

Une dizaine de chapelet sur le chemin du travail si vous êtes à pieds. Sinon en voiture, sans allumer votre radio.

 

= Jeûnez

C’est se priver, d’une chose qui est bonne, se priver oui, mais pas pour un moins (sinon c’est du masochisme.)  le carême c’est vouloir plus, plus de grâce, plus de sainteté, plus de vie pour notre vie.

Je vous donne un exemple : votre portable, votre tablette : coupez-le en rentrant à la maison et parlez avec votre épouse, votre époux ce soir, et au moins deux soirs par semaine, ainsi qu’avec vos enfants.

 

= Faites l’aumône

Donnez de votre argent, car c’est souvent ce qui coute le plus, peu importe à qui vous donnez, un pauvre, une association, une ONG, le CCFD Terre Solidaire, votre paroisse peu importe, donnez !

Faites l’aumône de votre temps. Il est précieux votre temps, n’est-ce pas ? Eh bien alors donnez-en et d’abord à votre famille, et puis à ceux qui ne peuvent rien vous donner en retour.

 

En conclusion : soyez précis et humble :

On ne prie pas vaguement, on ne jeûne pas vaguement, on ne partage pas en gros. Tout ce qui reste flou est œuvre du mauvais. Assumez vos choix de Carême. Donnez-vous les moyens d’être vraiment chrétiens. 

Alors soyez précis, soyez concret, écrivez-le sur un papier. je ne dis pas qu’en faisant ainsi vous parviendrez à la conversion, mais je sais que si vous ne choisissez rien, rien ne se passera et le tentateur s’en frottera les mains : « encore un cœur que j’ai réussi à ramollir »

 

En même temps restez humble dans vos choix, ne visez pas trop haut : peu, bien, jusqu’au bout.

 

Oui la victoire est au bout, pas la nôtre, celle du Christ, sa résurrection vers laquelle nous marchons, l’important c’est le cœur que nous mettrons à notre conversion ;  l’important c’est le Christ ; et si ce soir nous partons perdant au début de ce énième carême rappelons-nous ce vers quoi nous marchons pendant ces 40 jours : non pas notre défaite mais Sa victoire. 

 

                                                                       Amen

CCFD20.jpg
©

PRIÈRE UNIVERSELLE

 

Seigneur, en ce premier jour de Carême, tu nous invites à la conversion, à avoir l’audace de revenir à Dieu, à son dessein créateur, la terre est pour tous. En ce temps de partage, ayons l’audace de regarder le monde tel qu’il est ; donne à chacun la force pour changer le futur de la Terre et de ses habitants. 

 

Seigneur, en cette période de réflexion et d’ouverture aux autres qu’est le Carême, ayons l’audace de changer notre regard sur l’autre et sur nous-même, donne à chacun la force de regarder son prochain avec des yeux remplis d’amour. Donne-nous l’audace d’aller vers plus petit, plus pauvre, plus souffrant que nous. 

 

Seigneur, au cours de ces 40 jours de Carême, aide-nous à devenir des ambassadeurs du Christ, à nous laisser réconcilier avec Dieu afin qu’en lui nous devenions justes de la justice même de Dieu, donne à chacun au sein de notre communauté la force de devenir acteur du changement pour l’Eglise et pour le monde. 

 

Seigneur, de nombreuses personnes sur les cinq continents œuvrent pour la protection de la création, pour sauvegarder la biodiversité, préserver le bien commun, pour permettre à chaque personne de vivre dans la dignité afin d’éradiquer la faim dans le monde. Seigneur, donne aux acteurs de la solidarité, notamment aux côtés du CCFD-Terre Solidaire, la force d’agir pour la paix et de toujours agir contre l’injustice.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription