0
La Paroisse
Homélie du 3ème dimanche de l'Avent
Homélie du 3ème dimanche de l'Avent

| Jean-Marc Lavigne 952 mots

Homélie du 3ème dimanche de l'Avent

TROISIEME DIMANCHE DE L’AVENT C

Première communion eucharistique

de Lili CHEVRETTE

et de Akla ALI

 

          C’est le dimanche de la joie, mes chers amis ! La dureté de la couleur liturgie violette, laisse la place pour une dimanche à la couleur rose, plus douce, plus joyeuse.

 

          Mais de quelle joie s’agit-il dans notre marche vers Noël où nous nous rappellerons la naissance de Jésus, Christ et Sauveur ?

 

          C’est la joie des croyants. Mais quels croyants sommes-nous ? Pas des chrétiens hors-sol qui se moquent bien de la vie du monde… non ! des croyants qui au côté d’autres personnes sont marqués par ce qui se vit autour de nous. Par exemple les conséquences des inondations de la Bidassoa en crue ces derniers jours, d’autres des dégâts du même type dans le département et dans les Landes.

 

          Par exemple aussi la question des migrants qui ces temps-ci nombreux et très jeunes ont du mal à passer en France et arrivés à Hendaye à rejoindre le point d’accueil de Bayonne.

 

          Par exemple encore les soucis personnels et familiaux des uns et des autres dans cette période troublée où nous avons du mal à nous projeter vers demain… car quel demain ?

 

          Non, nous ne sommes pas des chrétiens hors-sol. Et c’est justement au milieu de toutes ces difficultés que le prophète Sophonie encourage son Peuple 7 siècles avant le Christ.

          Et ses encouragements nous rejoignent ici et maintenant ; parce que cette parole, Parole de Dieu, est vivante.

 

          Sophonie affirme que nous ne devons pas tomber dans la méfiance, le découragement et la tristesse. Car nous sommes assurés de la présence du Seigneur au milieu de nous.

          Cette joie promise atteint son point culminant et son accomplissement dans la personne de Jésus, née d’une femme Marie (Noël) et ressuscité d’entre les morts (Pâques).

 

          C’est là notre joie. Et c’est aussi la joie du Seigneur qui se réjouit de sa relation avec nous et avec toute la Création.

 

          Alors sachons goûter ces mots d’encouragements du prophète… qui aujourd’hui s’adresse particulièrement à Lili et à Akla qui feront leur première communion. Et à travers eux à nous qui communion souvent à l’église le dimanche. Mais encore à travers leurs histoires personnelles à tous les jeunes en quête de sens et que Dieu aime.

 

          D’abord, je pense que Lili se retrouvera dans ces belles paroles : « Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Eclate en ovation, Israël ! Réjouis-toi, de tout ton cœur bondis de joie, fille de Jérusalem ! … Le Seigneur est en toi. »

          Oui cette joie d’aujourd’hui, jour de ton anniversaire et jour de ta communion, personne ne peut te la voler : c’est une joie qui arrive au bout de nombreuses réunions de préparation, de réflexions, de consolidation de tes convictions, de ta foi. Ta joie est aussi la nôtre ; car tu seras en communion avec nous tous par le Corps du Christ reçu en communion ; tu seras encore davantage membre de notre paroisse ; et en premier lieu, bien sûr le Seigneur sera en toi.

 

          Akla vient de loin, il a parcouru un long chemin pour arriver chez nous ; et en même temps il a fait un chemin spirituel avec la conviction que le Seigneur était avec lui et lui ferait franchir tous les obstacles et frontières. Aujourd’hui il est dans la joie et je crois que ces paroles du prophète le rejoignent bien : « Ne crains pas, Sion ! Ne laisse pas tes mains défaillir ! (pour toi on devrait dire : Ne laisse pas ton genou défaillir). Et voici la suite : Le Seigneur ton Dieu est en toi, c’est lui le héros qui apporte le salut. Il te renouvellera par son amour. Il exultera pour toi. »

          Akla est aussi enfant de chœur, on dit servant d’autel quand on a son âge. Sa fidélité à la messe du dimanche est exemplaire. Tout comme la fidélité à la messe de Lili quand elle n’est pas au travail.

 

          Et dans l’évangile, nous étions à compagnie de Jean, Jean le Baptiste. Lui c’est le dernier des prophètes : il annonce que Jésus est là. Et il précise aujourd’hui : « Moi je vous baptise avec de l’eau ; mais il vient, celui qui est plus fort que moi. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et dans le feu. » C’est là l’annonce du sacrement de la Confirmation que vous recevrez le 4 juin prochain des mains de l’évêque comme plusieurs autres chrétiens de tous âges. Oui, vous recevrez l’Esprit Saint, l’Esprit de Jésus ressuscité source de la joie, une joie que personne ne pourra vous voler.

 

          Bien chers amis, ne croyez-vous pas que la communion c’est Noël, chaque dimanche ? Car le Christ vient dans la crèche de nos cœurs.

          Comme le disait à deux reprises le prophète : « Le Seigneur ton Dieu est en toi. »

 

          Vivons de mieux en mieux nos communions dominicales, comme un vrai accueil du Seigneur dans nos vies pour qu’il les transforme en sa propre vie.

 

          Alors tous les problèmes et difficultés que j’évoquais au départ seront vécus avec courage ; parce que dans notre prière nous saurons demander au Seigneur comme la foule, les publicains et les soldats dont nous parlaient l’évangile : « Que devons-nous faire ? »

 

          Alors notre comportement sera empreint des attitudes du Christ, de son amour sans frontière, de sa vie donnée, de son Esprit.

 

          Voyez, on ne peut jamais dissocier : la prière et l’action ; la messe et l’engagement ; le dimanche et la semaine ; la communion à Jésus et la communion avec notre prochain.

 

          C’est là notre vraie joie parce que c’est la joie de Dieu.

 

                                                           Amen

3DAVENTC...jpg.crdownload
. ©
3DAVENTC...jpg.crdownload

Répondre à () :

| | Connexion | Inscription