0
La Paroisse
Homélie du 30ème dimanche du temps ordinaire
Homélie du 30ème dimanche du temps ordinaire

| Maxime EDOH 703 mots

Homélie du 30ème dimanche du temps ordinaire

Homélie du 24 octobre 2021

Avec Jésus, ce matin, nous sommes à Jéricho. Jéricho où se trouve-t-il? Jéricho est situé à 23 km de Jérusalem. La particularité de Jéricho, c’est que c’est une ville à géographie très accidentée. Evidemment, Jéricho est à 258 m en dessous du niveau de la mer. A Jéricho, nous sommes dans les ravins, les profondeurs de la terre. A cette basse altitude, vous concevez avec moi qu’il ne soit pas toujours facile de bénéficier pleinement de la lumière du jour.

En sortant de Jéricho ce matin, Jésus draine du monde sur son passage. Dans la foule nombreuse qui le suit, on peut certainement  imaginer toute une gamme de personnes : les disciples, les sympathisants, les malades, les boiteux, les ivrognes, les déprimés, les chômeurs, les exclus, les désespérés de la vie, bref toute une cohorte de gens en quête d’un avenir incertain.

Avec tout ce monde, Jésus remonte la pente de l’espérance.  Il est au milieu d’eux et prend le devant de la scène. Il est sensible à leur souffrance. Il veut les écouter, les toucher, les assister, les soulager, les guérir, les consoler, les relever. Jésus fait cause commune avec eux, il est décidé à les sortir de leur précarité ; mais il exige de leur part une seule chose : la foi. ‘‘La foi si vous en avez grande comme une graine de moutarde, vous direz aux collines de Biriatou, déplacez-vous de là pour aller vous loger da la Bidassoa’’, et elles vous obéiraient.

Contrairement à l’attitude de la foule qui suivant Jésus dans l’évangile que nous avons entendu ; c’est plutôt Jésus lui-même qui choisit de venir à notre rencontre ce matin. Soyez en rassurés, à cette heure où je vous parle, Il est là parmi nous. A l’un Il dit : courage ! A l’autre lève-toi et marche ! A un troisième, sois sans crainte, je suis à tes côtés pour te relever. Chers amis, dans son silence éloquent, le Seigneur Jésus nous suit à pas d’homme pour nous  aider, nous encourager, nous consoler, panser nos blessures,  nous relever, bref nous ouvrir des horizons radieux.

A la sortie de la ville de Jéricho, Jésus croise Bartimé, un aveugle de naissance. Celui-ci l’interpelle  vivement : ‘‘Jésus, fils de David, aie pitié de moi’’. L’appellation, ‘‘Fils de David’’ est une formule qui fait écho à l’origine messianique de Jésus. Ordinairement ce dernier n’aime pas qu’on le désigne par cette appellation et cela, à cause du secret messianique. Qu’il nous souvienne, les avertissements que Jésus avait adressé à Pierre à Césarée, lorsque celui-ci le reconnut comme le messie, le fils du Dieu vivant’’ : ‘‘Attention, n’en dites rien à personne !

Mais cette fois-ci, après l’interpellation de  Bartimé : Jésus se laissa faire, mieux il s’arrêta, fit venir l’aveugle de naissance, prit en compte sa requête et le guérit.

 Pendant que Bartimé poussait ses cris de détresse en suppliant Jésus : ‘‘ Fils de David, aie pitié de moi’’, la foule le rabrouait. Mais il insista de plus bel : ‘‘Fils de David, aie pitié de moi’’. Chers amis, bien-aimés du Seigneur sur nos chemins de foi, nous connaitront parfois des heures chaudes, des moments de peine et de découragement. A nous de résister comme Bartimé. Avant lui le prophète Jérémie avait lui aussi fait preuve de résistance, de foi et d’espérance aux heures affreuses de l’exil, lorsqu’il exhortait le reste d’Israël en ces termes : ‘‘Poussez des cris de joie pour Jacob, acclamez la première des nations! Faites résonnez vos louanges et criez tous : ‘‘Seigneur sauve ton peuple, le reste d’Israël’’.

 Par ailleurs, si saint Marc l’évangéliste nous raconte cet épisode de guérison à Jéricho, c’est bien à dessein. Evidemment Jéricho est une localité dédiée à la lune, et les puissances des ténèbres y régnaient en maître.  Mais quelle que soit l’opacité des forces et la pesanteur des forces des ténèbres, son passage est irrémédiablement libérateur à qui croit en lui. Jésus est  la lumière du monde. Il ne peut traverser Jéricho sans faire reculer les barrières du péché et de l’obscurantisme. Voilà pourquoi il ne ménage aucun effort pour ouvrir les yeux de Bartimé, le fils de Timé, l’aveugle de naissance.

Seigneur Jésus, maitre du temps et de l’espace, pitié ! Viens vite nous relever de nos infirmités, Amen !

30DOB.....jpg
"Va, ta foi t'a sauvé" ©
30DOB.....jpg

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription