0
La Paroisse
Homélie du 23ème dimanche du temps ordinaire
Homélie du 23ème dimanche du temps ordinaire

| Jean-Marc Lavigne

Homélie du 23ème dimanche du temps ordinaire

23ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE  A

 

          Cette semaine, j’ai vécu une rencontre qui m’a blessée puis m’a fait grandir.

 

          Un proche collaborateur en qui j’ai toujours mis une grande confiance a souligné un manquement dans mon attitude lors d’un événement important qui réunissait du monde.

 

          Ce manquement de ma part, qu’il me révélait, avait été blessant pour lui et pour d’autres. En l’écoutant je réalisais très meurtri du mal que j’avais causé.

 

          Et ce même jour je me penchais sur les textes bibliques de ce dimanche pour préparer l’homélie, quand je restais frappé par l’actualité de la Parole de Dieu. Elle venait éclairer ce que je vivais avec cette personne.

 

          = En effet, nous venons d’entendre le Seigneur qui disait jadis au prophète Ezéchiel : « Fils d’homme, je fais de toi un guetteur ; tu avertiras le méchant d’abandonner sa conduite ».

          Donc avertir l’autre, voyez, c’est important. Et il faut accepter d’être ainsi questionné par un autre.

 

          = L’évangile disait : « Si ton frère a commis un péché contre toi, va lui faire des reproches seul à seul. » C’est ce qu’on appelle la correction fraternelle… notez bien « fraternelle » par ce que nous sommes entre frères dans la communauté chrétienne. Le but de la correction fraternelle n’est pas d’humilier, mais de réconcilier.

Jésus nous invite à dialoguer, à ne pas laisser se pourrir les relations, à parler seul à seul, ou avec quelques témoins. Le mal devant lequel nous nous sentons impuissants nous détruit à petit feu. Chaque fois que nous nous enfermons dans le ressentiment, sans accepter de parler à celui à qui nous en voulons, peut-être à juste titre, nous nous pourrissons nous-mêmes. Et au final c’est le pardon qui libère… pardon donné et pardon accepté.

Le pardon n’est pas une faiblesse, le pardon est le chemin pour vivre, il ouvre un nouveau compagnonnage entre nous.

 

          Il ne s’agit pas d’avoir raison et de montrer que nous sommes meilleurs que l’autre : « Si ton frère t’écoute, tu auras gagné ton frère ». Voilà le but recherché, le prix de la rencontre, la grande récompense : non pas de gagner un argument, de prévaloir sur l’autre, de l’humilier, mais bien de « gagner son frère en tant que frère ». Il ne s’agit pas de la satisfaction mesquine d’avoir raison, mais de la joie de constater que l’ouverture à l’autre a porté du fruit. Pour autant ce chemin restera toujours ardu. Et parfois la vieille blessure nous sautera à la figure.

 

          = Et enfin St Paul en s’adressant aux chrétiens de Rome nous dit : « Ayez pour toute personne la dette de l’amour ». « L’accomplissement de la Loi, c’est l’amour ».

On franchit là un seuil supérieur : c’est par l’amour et pour l’amour que nous devons nous dire les choses. Non pas pour nous mettre au-dessus de l’autre, mais parce que je peux par ma manière aimante de lui parler, le faire grandir, lui, dans l’amour qu’il doit encore améliorer dans sa vie.

Sûrement avons-nous tous à nous convertir, pour aimer en vérité. Il nous est pour cela nécessaire de découvrir combien Dieu notre Père est pour nous pardon et miséricorde, combien il nous fait confiance malgré nos erreurs, nos ratés.

 

          Lorsque le Seigneur parle de correction fraternelle, il veut nous apprendre certaines choses :


1) le véritable amour ne ferme pas les yeux sur les défauts et ne laisse pas les situations et les personnes telles qu’elles sont, avec leurs limites et leurs défauts, mais il aide à grandir ;


2) pour être fraternelle et ne pas tomber au niveau du ressentiment instinctif, la correction doit être inspirée par l’amour et prompte au pardon

 

A un enfant qui lui demandait « à quoi ça sert d’être chrétien, » un évêque répondait : « Ça ne sert à rien. Mais ça change tout ! » 

 

                                                                     Amen

23DOA...jpg
"Va lui parler seul à seul..." ©
23DOA...jpg

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription