0
La Paroisse
Homélie du 16ème dimanche du temps ordinaire
Homélie du 16ème dimanche du temps ordinaire

| Jean-Marc Lavigne

Homélie du 16ème dimanche du temps ordinaire

16ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE A

 

Il y a de l'ivraie dans le champ du Royaume. Ce n'est pas Jésus qui l'y a semée, c’est un ennemi qui a fait cela en cachette quand les gens dormaient, qu’ils manquaient de vigilance.

L'ennemi a semé de l'ivraie en plein milieu du blé, et il s'en est allé. Désormais sa mauvaise graine va pousser sans lui, en profitant de la bonne terre, préparée pour la bonne graine. 

 

Le mal dans le monde se retrouve souvent aux côtés du bien, avec le bien. La création est bonne, mais elle est fragile et limitée.

Ce n’est pas évident de décider ce qui est bien et ce qui est mal. Ce n’est pas tranché au couteau : d’un côté les bons, et de l’autre, les méchants. Le bien et le mal se retrouvent ensemble dans tous les êtres humains.  

Personne ne peut prétendre et dire : « je suis bon et tu es mauvais ». Nous sommes tous des êtres limités, il y a du bon et du mauvais en chacun de nous. Vouloir extirper prématurément le mal en nous, c’est risquer d’arracher, en même temps, le bien en nous. Tant que l'herbe est verte, tant que les graines ne sont pas formées, il est impossible de reconnaître l'ivraie avec certitude.

 

          Dans la terre de notre cœur, dans celle de notre communauté, lorsque nous laissons l'ennemi semer ses graines de désunion, d'égoïsme, ou de sectarisme, c'est au bout d'un certain temps que nous constatons le désastre. Si pour éliminer l'ivraie il faut arracher le bon grain, mieux vaut patienter jusqu'à la moisson. Si pour extirper le mal il faut compromettre les fruits du bien, mieux vaut laisser Dieu faire le tri à son heure.

          Dieu patiente avec chacun de nous, sans détruire en nous les forces de vie en arrachant tout de suite le mal de notre cœur. Dieu nous donne le temps de la conversion.

          La Parole de Dieu questionne les violents, les intolérants, les sectaires et les intégristes de tout poil, ceux qui se croient un peu vite purs et bien-pensants.

 

          La pastorale de l’Eglise doit compter sur le temps et se fonder sur la patience et l'espérance. Elle doit accepter et comprendre la complexité du cœur, accueillir la différence et respecter l'œuvre du temps.

 

          Dieu a planté une petite graine dans nos cœurs et elle est promesse de grandes choses.

          Alors, il suffit d'une poignée de témoins, d'une poignée d'hommes et de femmes, des chrétiens ni plus riches ni plus forts, ni plus savants que les autres, mais qui acceptent de laisser germer la parole de Dieu en eux.  

Nous sommes parfois lents à nous accorder aux lenteurs de Dieu, à comprendre que Dieu travaille avec le temps, même et surtout quand le temps presse.

Si Dieu patiente, c'est qu'il est sûr de réussir l'homme et le monde. S'il ne bouscule rien, c'est qu'il a confiance dans le levain déposé une fois pour toutes dans la race des hommes. Ce levain c’est sa parole qui crée et recrée, qui nourrit la foi et redonne l'espérance. Le levain, c'est un ferment bénéfique et nécessaire. Il communique à la pâte comme une fièvre de croissance : une pâte qui lève est une pâte fragile… mais sous l'action du levain, elle s'aère, se distend, se soulève, et c'est alors qu'elle est prête à la cuisson, prête au service des humains. Le levain de Dieu travaille le monde.

 

          « Entende qui a des oreilles » ajoute Jésus. Dans notre monde, et même parfois chez les chrétiens, il y a de moins en moins d'oreilles pour entendre cet appel à l'authenticité.

          Nous sommes tous concernés mais le Royaume grandira envers et contre tout.

 

          Une chose est certaine : c’est du bon grain que Dieu a semé dans son champ, et c’est du bon grain qu’il récoltera à la moisson. Nous devons faire confiance au responsable de la moisson et il faut de la patience et de l’espérance.

 

Le levain, il en faut si peu pour que la pâte lève…

 

 

blé 2.jpg
blé 2.jpg ©
blé 2.jpg

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription