0
La Paroisse
Homélie de Toussaint
Homélie de Toussaint

| Jean-Marc Lavigne 825 mots

Homélie de Toussaint

T O U S S A I N T    2021

 

          Tous les ans, la fête de la Toussaint nous rappelle que la vie chrétienne se vit dans l’ordinaire de la vie… et selon ce que chacun désire profondément vivre au mieux.

Nous sommes tous appelées à la sainteté, au bonheur dans l’amour de Dieu et du prochain, par des chemins différents, parfois surprenants ou inattendus, mais tous accessibles.

 

Alors que nous pourrions être tentés de penser que la sainteté est réservée à celles et ceux qui ont fait le choix d’une vie exceptionnelle, les Béatitudes proclamées par Jésus nous rappellent que la sainteté est à la portée de tous. Le vrai Bonheur est offert à tous.

 

Nous honorons aujourd’hui les saints et les saintes qui ont été des témoins rayonnants du Christ. Les femmes et les hommes de toute nation et de toute langue. Les saints les plus connus comme ceux dont personne n’a jamais entendu parler.

 

Dans le livre de l’Apocalypse, saint Jean décrit cette gigantesque assemblée qui se forme devant Dieu : « J’ai vu : et voici une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, tribus, peuples et langues. Ils se tenaient debout devant le Trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches, avec des palmes à la main. »

Des figures illustres de l’histoire de l’Église mais également des personnes dont aucun fait divers n’a jamais mentionné l’existence, à qui nul monument n’a été dressé. Leurs humbles tâches quotidiennes, en famille ou en société, témoignent de leur fidélité envers Dieu et de la bienveillance envers le prochain. Ils étaient les acteurs du vrai Bonheur !
          Ces femmes et ces hommes ne sont pas devenus saints du jour au lendemain. Ce sont des personnes comme nous tous. Des gens qui s’efforcent, au jour le jour, et des fois non sans mal, d’être fidèles à l’amour de Dieu et des autres. Ils sont proches de nous par leurs joies et leurs peines, par leurs doutes et leurs questionnements dans leur cheminement de foi… En un mot par leur humanité.

 

Ces saints s’ouvrent au vrai Bonheur. Pas un petit bonheur fragile comme une bulle qui éclate au moindre événement, ni un bonheur fugace qui ne serait qu’un refuge éphémère contre les coups de la vie, mais un Bonheur dynamique et durable qui se construit déjà dès maintenant.

 

Jésus nous dit que ce Bonheur est possible dans l’ordinaire de la vie. Il est autant dans la joie que dans l’indigence, et même dans la souffrance. Autant dans l’allégresse que dans l’épreuve.

L’essentiel c’est de laisser l’Esprit de Dieu agir en nous. Ne soyons pas de ces pessimistes qui répètent constamment que tout s’écroule et que le monde va de mal en pis.

Ah bien sûr, si le bonheur c’est de pouvoir satisfaire immédiatement tous nos désirs, et ils sont nombreux dans ce cas-là, nous aurons de grandes chances d’être déçus. Car, aussitôt désiré, nous voudrions déjà avoir un autre avantage, une autre situation… Ce sera une course sans fin.

Non mes amis, le Bonheur se situe dans nos beaux projets de vie et non de consommation. Dans la recherche du bien et du beau et non dans l’apparence et l’orgueil, la manipulation des autres et leur aliénation. 
          Le texte des Béatitudes nous révèle les différents chemins vers un bonheur durable, vers le Bonheur éternel !

La sainteté n’est pas une voie réservée à une élite. Elle concerne toutes personnes qui choisissent de mettre leurs pas dans ceux du Christ. Même les plus pauvres, les plus humbles… c’est-à-dire nous tous !

 

La vie spirituelle n’est pas une course d’obstacles, elle est avant tout la joie d’accueillir tout simplement Dieu en nous. Le Seigneur ne demande pas notre héroïsme, il ne demande que notre amour. C’est cela la sainteté !

 

Le Bonheur dans la simplicité. « Heureux les pauvres de cœur ».
Le Bonheur dans la délicatesse. « Heureux les doux ».
Le Bonheur dans l’honnêteté. « Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice ».
Le Bonheur dans la bonté et l’indulgence. « Heureux les miséricordieux ».
Le Bonheur dans la sincérité. « Heureux les cœurs purs ».
Le Bonheur dans l’harmonie. « Heureux les artisans de paix ».

 

          En fin de compte, le Bonheur est dans la sainteté et la sainteté est la clé du Bonheur ! Ce Bonheur est à la portée de tous.

Il émane de nos attitudes positives dans nos activités de la vie quotidienne ; dans le plus petit geste, dans la moindre parole, dans la plus simple prière.

Une tâche, même la plus pénible, si elle est accomplie avec amour, peut nous transformer. En même temps, elle contribue à répandre la joie autour de nous.

 

La sainteté n’est pas une voie austère qui nous enferme, un rabat-joie qui nous coupe de tout plaisir.

 

Non, la sainteté est chemin de Vie. C’est la voie normale de tout chrétien. La vie ordinaire vécue de façon extraordinaire.

 

Amen

carnet de la paroisse d.jpg
Tous saints ?! ©
carnet de la paroisse d.jpg

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription