0
La Paroisse
Homélie de la fête de la SAINTE TRINITÉ
Homélie de la fête de la SAINTE TRINITÉ

| Jean-Marc Lavigne 885 mots

Homélie de la fête de la SAINTE TRINITÉ

LA SAINTE TRINITE  B

 

          Saint Augustin, un des plus grands penseurs chrétiens, cherchait à comprendre le mystère de la Sainte Trinité. Un jour, il voit un enfant au bord de la mer qui avait fait un trou dans le sable et y versait l’eau qu’il puisait au bord du rivage. Augustin lui demande : « Que fais-tu ? » L’enfant répond : « Je vide la mer. » Augustin lui dit alors : « Mais c’est impossible ! » Et l’enfant lui répond à nouveau : « J’aurai fini avant que tu aies compris le mystère de la Trinité ! » L’enfant a disparu alors…

         Bien plus récemment, un enfant de sept ans à qui on demandait ce qu’était la Trinité, a répondu : « Tu ne sais pas ce que c’est ? Eh bien, je vais te l’apprendre : on ne peut pas aimer tout seul ! » 

C’est un peu l’image que j’utilise quand je parle à des fiancés : « Il y a toi, l’époux. Il y a toi, l’épouse. Et entre vous deux, il y a cet espace qui n’est ni l’un ni l’autre, comme le lieu de votre liberté, il y a votre amour qui vous lie l’un à l’autre, cet amour qui vous donnera de porter du fruit. De même, il y a le Père, il y a le Fils, et entre eux deux, il y a l’Esprit-Saint, le baiser d’amour entre le Père et le Fils, l’amour paternel du Père, Abba, pour le Fils et l’amour filial du Fils pour le Père. »


Trois, différents, en un ! Mystère bien difficile à concevoir…  un mystère est une vérité inaccessible à la raison, mais que Dieu lui-même donne à connaître en se révélant.

Et cette révélation nous a été donnée dans la Bible, la Parole de Dieu et l’enseignement de l’Eglise depuis plus de 2000 ans.

 

          Alors entrant avec humilité et joie dans le mystère de la Sainte Trinite : Dieu Père, Fils et Esprit Saint.

 

Le Père... mystère d'un Dieu origine et source de l'univers et de tout homme... mystère d'un Dieu qui crée l'homme à son image, l'enveloppant de son amour. Voilà qui nous met en communion avec tout homme, croyant ou non, qui lui aussi est aimé de Dieu.

Le Père... mystère d'un Dieu invisible, qui est « aux cieux », c'est-à-dire bien au-delà de tout ce qu'on peut dire de Lui dans nos pauvres mots d'hommes... mystère d'un Dieu que l'on ne peut pas posséder, qu’on n’a jamais fini de connaître et d’explorer. Rappelons-nous ce que disait St Jean de la Croix : « Plus tu connaîtras Dieu, plus tu avoueras que tu peux toujours moins exprimer ce qu'il est ».

          Ceci nous met en communion profonde avec tous les hommes et femmes de par le monde en quête de spirituel, qui pressentent - maladroitement peut-être - qu’« il y a quelque-chose ou quelqu'un au-dessus de nous ».

          Le Père... mystère d'un Dieu qui met en marche, qui fait bouger et qui appelle les hommes, les précédant et toujours avec Amour.

 

La foi n’est pas un savoir, mais une aventure ; pas une connaissance, mais un chemin. 

          Dieu n'est pas un principe théologique, une vague divinité, mais quelqu'un qui a créé l'homme pour en faire son vis-à-vis. Nous sommes debout devant sa face.

 

Le Fils... mystère d'un Dieu qui se fait proche, qui vient vers nous sans nous donner le temps de chercher le meilleur moyen d'aller vers lui !... d'un Dieu qui a pris visage humain (« Qui m'a vu a vu le Père », dit Jésus à Philippe). Voilà qui nous invite à prêter attention aux Écritures qui lui rendent témoignage !

          Le Fils... mystère d'un Dieu vulnérable par amour. Dieu ne pouvait pas souffrir... et voici qu'en Jésus, Dieu, par amour, accepte de souffrir et même de mourir ! Jésus qui nous dit que l’amour du prochain visible est le critère de vérification de l'amour de Dieu invisible ! Voilà une première balise pour guider notre route.

          Le Fils... mystère d'un Dieu qui prend corps ! Ce corps, aujourd'hui, c'est l’Église, le peuple des baptisés qui marche vers le Père.

 

L'Esprit Saint... mystère d'un Dieu qui travaille les hommes de l'intérieur, qui suscite notre émerveillement et fait de nous des contemplatifs !

L'Esprit... mystère d'un Dieu fidèle qui assiste l'Église pour qu'elle traduise l'Évangile dans un contexte toujours nouveau... mystère d'un Dieu qui nous délivre de l'obsession de la lettre ou du précepte pour faire appel à notre conscience et éduquer notre liberté et notre responsabilité !

 

Nous marchons vers le Père, et cela nous ouvre à des solidarités insoupçonnées...

Nous cheminons par le Fils, qui nous procure des balises pour guider notre route...

Nous cheminons dans l'Esprit, la force et l'amour même de Dieu qui nous empêche de céder au découragement...

 

 

Une très belle icône peinte par le moine orthodoxe Andreï ROUBLEV au XVème siècle représente la Sainte Trinité ; elle fait référence aux trois hôtes que reçut Abraham ; et nous pensons que c’étaient Dieu Père, Fils et Esprit ; ils sont autour d’une table : ils ont été accueillis par Abraham.

Aujourd’hui aussi Dieu Trinité, frappe à notre porte, et nous demande l’hospitalité.

Et ici autour de la table de l’Eucharistie, nous accueillons Dieu Trinité et nous nous nourrissons mutuellement. Dieu nous donne tout ; et nous lui donnons nos vies.

Nous repartirons ayant refait nos forces dans ce repas de la messe, pour reprendre notre route vers le Père, par le Fils, dans l’Esprit.

Amen

 

                              

SAINTE TRINITE Vitrail.jpg
SAINTE TRINITÉ Vitrail ©
SAINTE TRINITE Vitrail.jpg

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription