0
Dans la foi
Fêté le 20 septembre, José Maria de Yermo y Parres © https://yermoyparres.org.mx/galeria-padre-yermo/

| ND de la Bidassoa

Fêté le 20 septembre, José Maria de Yermo y Parres

« Un géant de la charité »


 

 (1851 - 1904)

Prêtre mexicain, membre de la Congrégation de la Mission et fondateur des servantes du Sacré-Cœur de Jésus et des Pauvres.

José Maria de Yermo y Parres est né le 10 novembre 1851 dans un domaine près de Malinalco, dans l'État de Mexico.

Sa mère meurt peu de temps après sa naissance, et c'est son père, qui est avocat, qui a dès lors la totale responsabilité de son éducation.

À 16 ans, il entre dans la Congrégation de la Mission. Après avoir complété ses études théologiques à Paris, il reçoit l'ordination sacerdotale le 24 août 1879.

Les premières années de son ministère laissent présager une carrière ecclésiastique prometteuse, mais son état de santé l'oblige à n'avoir la responsabilité que de deux églises.

Il accepte cette humiliation, et avec quatre compagnes, il fonde la Congrégation des Servantes du Sacré-Cœur de Jésus et des Pauvres. Le but de l'œuvre est de venir en aide aux miséreux, leur apportant du soutien matériel et spirituel.

Malgré de nombreuses épreuves et des persécutions de la part d'une partie du clergé, il continue son apostolat. Il donne naissance à des hôpitaux, des écoles, orphelinats, maisons de retraite. Il s'occupe aussi particulièrement des prostituées et des communautés indiennes autochtones.

José Maria de Yermo y Parres meurt à Puebla, le 20 septembre 1904, laissant le souvenir d'un apôtre de la charité.


 

1983 : ouverture de la cause en béatification et canonisation

  • 7 septembre 1989 : le pape Jean-Paul II lui attribue le titre de vénérable

  • 22 novembre 1992 : béatification célébrée dans la basilique Notre-Dame-de-Guadalupe de Mexico, lors de la visite pastorale de Jean-Paul II.

  • 21 mai 2000 : canonisation célébrée place Saint-Pierre, à Rome par le pape Jean-Paul II.

https://fr.wikipedia.org/wiki/José_Maria_de_Yermo_y_Parres

 

**********************

 

Les servantes du Sacré Cœur de Jésus et des Pauvres (en latin : Servarum Sacri Cordis Iesu et Pauperum) forment une congrégation religieuse féminine de droit pontifical. Elles ne doivent pas être confondues avec les Ancelles (ou Servantes) du Sacré-Cœur fondées en 1877 à Madrid

La congrégation est fondée par José Maria de Yermo y Parres (1851 - 1904) prêtre mexicain de la congrégation de la Mission.

Sur le chemin de l'église du Calvaire, à la périphérie de León , il voit deux bébés abandonnés mangés par des cochons ; profondément choqué par cette scène, il crée l'asile du Sacré-Cœur pour accueillir et offrir une assistance aux mendiants.

Yermo y Parres veut faire appel aux petites Sœurs des Pauvres pour gérer l'asile mais elles ne peuvent accepter. Le 13 décembre 1885, il fonde la congrégation des servantes du Sacré-Cœur de Jésus et des Pauvres avec quatre jeunes filles. En 1889 le siège de l'institut est déplacé à Puebla et les religieuses commencent à se consacrer à l'apostolat missionnaire des peuples autochtones.

Les servantes reçoivent du pape Pie X le décret de louange le 10 mai 1907, la congrégation est approuvée officiellement par le Saint-Siège le 8 avril 1910 et ses constitutions le 19 juin 1925.

Sous le gouvernement de Plutarco Elías Calles, les religieuses sont contraintes de se réfugier à Cuba et aux États-Unis, c'est de là qu'elles commencent la propagation internationale de la congrégation.

Les sœurs se consacrent à l'éducation de la jeunesse, aux handicapés mentaux, aux personnes âgées et aux malades, à la pastorale et à l'apostolat missionnaire parmi les peuples indigènes d'Amérique et d'Afrique.

Elles sont présentes en :

Amérique : Chili, Colombie, États-Unis, Guatemala, Mexique, Nicaragua,Venezuela.

Afrique : Kenya.

Europe : Italie.

La maison généraliste est à Puebla.

Au 31 décembre 2005 l'institut comptait 716 religieuses dans 81 maisons.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Servantes_du_Sacré-Cœur_de_Jésus_et_des_Pauvres

 

 

**************************

 

 

Si vous lisez l'espagnol, voici le site des Servantes du Sacré-Coeur de Jésus

https://yermoyparres.org.mx/quienes-somos/nuestro-fundador/

Jose Maria de Yermo
© Gustavo Velarde — Museo de reliquias de San Jose Mariá de Yermo y Parres
***
© https://yermoyparres.org.mx/quienes-somos/nuestro-fundador/
Devise des Servantes du Sacré Cœur de Jésus et des pauvres : "Dieu y pourvoira"
© https://yermoyparres.org.mx/quienes-somos/nuestro-fundador/

septembre

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription