0
Ailleurs
En ces temps douloureux : D’une curiosité de trèfle géant à la prière de Saint Patrick
En ces temps douloureux : D’une curiosité de trèfle géant à la prière de Saint Patrick

| Joëlle.Tzidikmann

En ces temps douloureux : D’une curiosité de trèfle géant à la prière de Saint Patrick

" Je me lève aujourd'hui par une force puissante,... "

Je pensais seulement partager avec amusement une photo de trèfle, squateur d'une plantation, car je n’ai jamais vu ailleurs, d’aussi grandes feuilles (7 cm d’une feuille à l’autre en partie courte et 11cm, en partie longue).

Le lien à Saint Patrick est bien connu mais, après quelques recherches sur wikipédia, j’ai appris beaucoup !... 

Notamment que le l’emblème de l’Irlande n’est pas tout à fait du trèfle !…

Mais surtout, je suis arrivée à la prière de Saint Patrick qui est a méditer, particulièrement à présent !

J.T.

« La Prière de saint Patrick est un hymne chrétien d'origine irlandaise que chantent les catholiques comme les anglicans. On l'appelle aussi la Lorica de Saint Patrick, le mot latin lorica signifiant « cuirasse ».

Son titre anglais, " Saint Patrick's Breastplate ", signifie « Cuirasse de Saint Patrick » »

Trèfle qui s'est invité tout seul !
Trèfle qui s'est invité tout seul ! ©
Trèfle qui s'est invité tout seul !

Un temps, je l'enlevais. Avec d'autres occupations, je l'ai oublié et il a prospéré !

 

"Lorica de Saint Patrick" ou "Saint Patrick's Breastplate"

Je me lève aujourd'hui
par une force puissante,
l'invocation de la Trinité,
la croyance en la Trinité,
la confession de l’unité
du Créateur du monde.

Je me lève aujourd'hui
par la force de la naissance du Christ et de Son Baptême,
la force de Sa Crucifixion et de Sa mise au tombeau,
la force de Sa Résurrection et de Son Ascension,
la force de Sa Venue au jour du Jugement.

Je me lève aujourd'hui
par la force des ordres des Chérubins,
dans l'obéissance des Anges,
dans le service des Archanges,
dans l'espoir de la Résurrection,
dans les prières des Patriarches,
dans les prédications des Prophètes,
dans les prédications des Apôtres,
dans les fidélités des Confesseurs,
dans l'innocence des Vierges saintes,
dans les actions des Hommes justes.

Je me lève aujourd'hui
par la force du Ciel,
lumière du Ciel,
lumière du Soleil,
éclat de la Lune,
splendeur du Feu,
vitesse de l'éclair,
rapidité du vent,
profondeur de la mer,
stabilité de la terre,
solidité de la pierre.

Je me lève aujourd'hui
par la force de Dieu pour me guider,
la puissance de Dieu pour me soutenir,
l'intelligence de Dieu pour me conduire,
l'œil de Dieu pour regarder devant moi,
l'oreille de Dieu pour m'entendre
la parole de Dieu pour parler pour moi,
la main de Dieu pour me garder,
le chemin de Dieu pour me précéder,
le bouclier de Dieu pour me protéger,
l'armée de Dieu pour me sauver
des filets des démons,
des séductions des vices,
des inclinations de la nature,
de tous les hommes qui me désirent du mal,
de loin et de près,
dans la solitude et dans une multitude.
 

J'appelle aujourd'hui toutes ces forces
entre moi et le mal,
contre toute force cruelle impitoyable
qui attaque mon corps et mon âme,
contre les incantations des faux prophètes,
contre les lois noires du paganisme,
contre les lois fausses des hérétiques,
contre la puissance de l'idolâtrie,
contre les charmes des sorciers,
contre toute science qui souille
le corps et l'âme de l'homme.

Que le Christ me protège aujourd'hui
contre le poison, contre le feu,
contre la noyade, contre la blessure,
pour qu'il me vienne une foule de récompenses,
le Christ avec moi,
le Christ devant moi,
le Christ derrière moi,
le Christ en moi,
le Christ au-dessus de moi,
le Christ au-dessous de moi,
le Christ à ma droite,
le Christ à ma gauche,
le Christ en largeur,
le Christ en longueur,
le Christ en hauteur,
le Christ dans le cœur
de tout homme qui pense à moi,
le Christ dans tout œil qui me voit,
le Christ dans toute oreille qui m'écoute.

Je me lève aujourd'hui
par une force puissante
l'invocation à la Trinité,
la croyance en la Trinité,
la confession de l'unité
du Créateur du monde.

Au Seigneur est le salut,
au Christ est le salut.

Que Ton salut, Seigneur, soit toujours avec nous.

Amen.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pri%C3%A8re_de_saint_Patrick

Cathédrale saint Patrick - Dublin - Irlande.jpg
Cathédrale saint Patrick - Dublin - Irlande.jpg ©
Cathédrale saint Patrick - Dublin - Irlande.jpg

 

 

" Le trèfle irlandais, ou shamrock, est un des symboles de l'Irlande. Il est largement utilisé lors des cérémonies de la ville de Boston au Massachusetts (États-Unis). Il s'agit en fait d'une feuille « d'oxalis petite oseille, Oxalis acetosella », et non d'une feuille de « trèfle Trifolium repens » comme on le dit toujours.

Le trèfle a des feuilles arrondies alors que l'oxalis a des feuilles en forme de cœur, comme le shamrock.

Ce symbole reprend les connotations magiques et légendaires héritées de la tradition celte.

C'est, conjointement avec les couleurs verte et bleu, la harpe et la figure du bien-aimé gnome Leprechaun, une des représentations de la culture de l'île d'Irlande, particulièrement exaltées lors de la Fête de la Saint-Patrick, célébrée chaque année le 17 mars dans toutes les communautés irlandaises du monde. 

Saint Patrick d'Irlande était un évêque missionnaire irlandais et d'origine écossaise, qui est vénéré comme un saint de l'Église catholique et de l'Église orthodoxe.

Le terme Shamrock dérive de l'ancien gaélique et signifie « jeune plante à trois feuilles ».

Cependant, ce terme n'est pas reconnu par le electronic Dictionary of the Irish Language (eDIL), shamrock étant plutôt le nom du trèfle en anglais (dictionnaire Hachette-Oxford).

Le symbole du trèfle irlandais, autrement appelé shamrock, découle du passé gaëlique de l’île conjugué à son évangélisation par Saint Patrick (Patrick, Pãdraig) au début du Ve siècle. Celui-ci sera reconnu par la suite comme le saint patron de l’Irlande.

En effet, avant le christianisme, par sa religion, le peuple celte était bien familier des figures de triades (triskell…), également courantes dans les religions indo-européennes (Cf. triades indo-européennes). Ainsi, le trèfle comportait déjà un aspect magique ou merveilleux.

L’histoire s’enrichit au cours de l’évangélisation de l’île par Patrick, lors d’un sermon resté célèbre, au Rock de Cashel.

On rapporte que pour expliquer la Trinité aux autochtones, il prit un trèfle et le compara au Dieu des chrétiens, à la fois Un et comprenant pourtant trois entités : le Père, le Fils et l’Esprit Saint.

Cette image, ancrée dans une symbolique ancestrale, est restée si vive qu’elle en est devenue l’emblème du pays.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tr%C3%A8fle_irlandais

 

Et mon squater, est-il du trèfle ou du shamrock de Saint Patrick ?...

Le shamrock irlandais.jpg
Le shamrock irlandais.jpg ©
Le shamrock irlandais.jpg
Chez moi, tout petit
Chez moi, tout petit ©
Chez moi, tout petit
Feuille de trèfle (internet).png
Feuille de trèfle (internet).png ©
Feuille de trèfle (internet).png

 Le  shamrock irlandais                                          chez moi, tout petit                                        Trèfle (internet)

 

Il n'a pas une forme arrondie mais plutôt proche de celle de coeur.

A présent, puisqu'il se plaît avec les autres plantes qui l'ont accueilli, qu'il ne leur fait aucun mal !...   il y reste !

Mais il lui faut faire de très grandes tiges pour se faire une place à la lumière !

-
- ©
-
Saint_Patrick's_grave_Downpatrick.jpg
Saint_Patrick's_grave_Downpatrick.jpg ©
Saint_Patrick's_grave_Downpatrick.jpg

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_de_la_Sainte-Trinit%C3%A9_de_Down

La pierre tombale présumée de Saint Patrick

Man vyi — Photographie personnelle

Reputed site of burial of Saint Patrick, in churchyard of cathedral in Downpatrick, Northern Ireland

- ~- ~- ~- ~-

La cathédrale de la Sainte-Trinité (The Cathedral Church of the Holy and Undivided Trinity) de Downpatrick 

Ardfern — Travail personnel

Down Cathedral, The Mall, English Street, Downpatrick, County Down, Northern Ireland, August 2009

Down_Cathedral.jpg
Down_Cathedral.jpg ©
Down_Cathedral.jpg

La cathédrale Saint-Patrick
"Nous arrivons devant la cathédrale Saint-Patrick. L'édifice qui se trouve devant nous date du XIIe siècle, mais il a été bâti sur un ancien lieu de culte, datant, quant à lui, du Ve siècle. Ce site aurait été celui sur lequel Saint Patrick baptisait les convertis irlandais.

« C'est la plus grande cathédrale d'Irlande », affirme notre guide.

« C'est ici que se trouve le baptistère, en fait un puits, qu'utilisait Saint Patrick pour baptiser les nouveaux convertis. »

http://www.jacqueslanciault.com/2013/06/09/dublin/

Cathédrale Saint Patrick de Dublin.jpg
Cathédrale Saint Patrick de Dublin.jpg ©
Cathédrale Saint Patrick de Dublin.jpg

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription