0
Confirmation
CONFIRMATION A HENDAYE Homélie de M. l'abbé Philippe BEITIA

| Abbé Philippe Beitia

CONFIRMATION A HENDAYE Homélie de M. l'abbé Philippe BEITIA

Chers jeunes,

Vos lettres témoignent de choses importantes qui habitent votre cœur, votre esprit et votre vie.

Il y a tout d’abord vos goûts. L’importance, de plusieurs choses :

Importance de la nature : certains aiment la vie au grand air. Il aime se promener, ramasse des champignons, des châtaignes, des mures. Et, chez nous, la nature est belle : la mer, la montagne, la campagne. Et les plantes et les fleurs y poussent, les insectes et les animaux qui y habitent. Un poème de la Bible – on appelle ces poèmes, des psaumes – nous dit que la nature raconte la gloire de Dieu. Quant de regarde la nature, elle me fait penser à la grandeur, à la puissance à l’imagination de Dieu qui a fait tout cela. Elle me fait penser à son amour qui nous donne la mer, la montagne, la campagne pour que nous puissions nous aérer, nous dépasse et remplit notre cœur et notre esprit de si belles choses. Si la nature est belle, ça veut dire aussi que Dieu est beau. De même qu’un artisan se sert de ses deux mains pour faire de belles choses, de même – vous le savez ils sont trois personnes en Dieu - , Dieu le Père a créé tout ce qui existe – notre terre et tous les autres univers – avec Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit. Oui, sachant respecter la nature, sachant remercier Dieu pour les merveilles de la nature, pour ce qu’elle nous apporte, pour la nourriture et la boisson que nous obtenons par notre travail. Lors de la Confirmation, vous allez recevoir l’Esprit Saint. L’Esprit Saint est un esprit de contemplation, c’est-à-dire qu’il nous donne de voir non seulement ce que Dieu a fait de beau dans la nature, mais aussi dans la vie de Jésus et des chrétiens et dans le cœur et la vie des hommes.


 

Importance pour beaucoup d’entre vous, du sport – notamment du foot, du karaté, du handball, du crossfit -. Et le sport est important car il développe notre corps, notre moral, notre habileté. Il nous donne de penser et d’agir en équipe, de manière commune. C’est important même si il ne faut pas que le sport envahisse notre vie.

Il faut qu’il nous laisse du temps pour la prière, pour la messe du dimanche. Et le sport nous dit quelque chose de la vie chrétienne. L’apôtre saint Paul compare la vie chrétienne à une course que nous courons pour « remporter le prix » : une couronne éternelle et indestructible – aujourd’hui, une coupe, un trophée. Il emploie également l’image de l’athlétisme : j’ai combattu le bon combat, j’ai terminé la course, j’ai gardé la foi. Et l’Esprit Saint nous donne de vivre la vie chrétienne. Il nous donne sa lumière – c’est ce que symbolise les langues de feu qui se posent sur les apôtres le jour de la Pentecôte – pour connaître toujours mieux qui est Jésus. Et pour connaître quelqu’un, il faut le fréquenter, passer du temps avec lui, parler avec lui, communiquer avec lui – par le portable, le smartphone, internet par exemple - , jouer avec lui, vivre un peu avec lui. Pour connaître Jésus, c’est pareil : il faut que je passe du temps avec lui en le priant, en écoutant et en réfléchissant sur la Parole de Dieu dans les rencontres de mon groupe d’aumônerie, à la messe. Vous vous rendez compte que, lorsqu’on parle, lorsqu’on réfléchit à plusieurs, on découvre plus de choses. On se soutient les uns les autres aussi. Il en va de même dans notre vie chrétienne : si je prie, si je participe à la messe, si j’écoute la Parole de Dieu, l’Esprit Saint me mène à la vérité tout entière comme dit Jésus. Il me fait comprendre toujours mieux qui est Jésus. Dans votre groupe, vous avez découvert des choses sur Dieu, vous avez découvert qui était l’Esprit Saint et ce que sont ses dons. Et, pour certains d’entre vous, puisque vos parents vous ont transmis la foi, vous voulez la transmettre à votre tour.


 

L’Esprit Saint m’aide à vivre selon l’Evangile. Il m’aide à voir la mentalité de Jésus, l’esprit de Jésus, à travailler et à m’engager pour plus de respect des autres, de paix, de justice, de solidarité, de réconciliation. Certains d’entre eux vous sont choqués par le fait que des gens meurent de faim, faute d’eau et de nourriture, par le fait que des enfants meurent chaque jour à cause de l’absence d’aliment, certains d’entre vous veulent d’ailleurs aider les gens démunis par le biais d’associations. Quelques-uns indiquent le métier qu’ils voudraient faire plus tard : cuisinier, ingénieur en informatique, footballeur ou handballeuse professionnelle, soigneur animalier. D’autres sont moins fixés. Et, en faisant ces beaux métiers, il ne faut pas que vous oubliiez ce qui ont moins de chance, qui sont plus défavorisés et que, d’une manière ou d’une autre, vous fassiez quelque chose pour eux. Et cela, le Saint-Esprit m’invite à le faire en Eglise. Ce n’est pas pour rien que les apôtres, le jour de la Pentecôte, étaient ensemble avec la Vierge Marie. Et si l’un d’entre vous parvient – comme il le désire – à faire le tour du monde pour connaître plein de gens, plein de langues et de plats spéciaux, il se rendra compte que l’Eglise est partout – c’est ce que l’on veut dire quand on dit que l’Eglise est catholique et que la même foi se vit de manière différente. L’Eglise, vous l’avez découverte comme un lieu d’échange, de recueillement, de partage. Vous en avez fait l’expérience. Dans votre groupe, il y a eu des moments forts de joie, de rires, de réflexion. Dans votre groupe, vous avez découvert aussi le témoignage d’un séminariste qui se prépare à être prêtre, le témoignage qu’un couple a donné de son mariage et de sa vie de famille. Et très probablement cela vous a aidé pour votre réflexion. Dans l’Eglise, on se soutient les uns les autres par la prière, par la réflexion, en s’encourageant dans la difficulté. C’est donc important que vous vous rencontriez entre jeunes, après la Confirmation, vous fassiez partie de groupes d’aumônerie ou d’autres groupes chrétiens pour grandir dans la foi.


 

Et être chrétien, ce n’est pas facile, ça n’a jamais été facile. L’un d’entre vous note que le don de conseil qui vient de l’Esprit Saint – lui sera bien nécessaire pour faire la volonté de Dieu. Un autre espère que don de force lui permettra de surmonter les épreuves de la vie. C’est pour cela que les sept dons, vous les recevez dans le Confirmation : pour témoigner, pour vivre en chrétien même si ce n’est pas facile.


 

Votre confirmation, c’est votre Pentecôte à vous. Lorsqu’après la prière de l’assemblée, je ferai sur votre front une onction de saint chrême en disant : sois marqué de l’Esprit Saint le don de Dieu, l’Esprit Saint viendra en vous. Il vous donnera sa lumière. Il vous donnera sa force pour vivre en chrétien, pour témoigner du Christ par votre parole et votre vie.

5d9e1fdcb61ef.jpg
©

confirmation 2019

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription